MobilCom réaffirme que Freenet n'est pas à vendre

Le fournisseur d'accès à Internet allemand Freenet, filiale à 77% de l'opérateur de téléphonie mobile allemand MobilCom, n'est pas à vendre, malgré l'intérêt exprimé par Wanadoo, réaffirme vendredi le patron de MobilCom, Gerhard Schmid, dans un entretien au Financial Times.MobilCom est placé, sur ce dossier, dans une position délicate : actionnaire à 77% de Freenet - troisième fournisseur d'accès en Allemagne - il est lui-même détenu à 28,5% par France Télécom, maison-mère de Wanadoo. Et le groupe français dispose d'une option pour devenir majoritaire dans MobilCom en 2003 grâce au rachat des parts que détient M. Schmid à titre personnel (environ 39%). Les deux opérateurs ont en outre remporté il y a deux mois une licence UMTS en Allemagne. "Wanadoo a son propre objectif qui est de stabiliser son titre, les banquiers d'investissement ont leur propre but, qui est de faire des opérations, mais nous ne négocions pas la vente de Freenet et il n'y a pas de vente aux enchères en cours", déclare M. Schmid au Financial Times. Au cours de l'assemblée générale de Wanadoo, vendredi dernier, son PDG, Nicolas Dufourcq, avait annoncé que les dirigeants de l'entreprise rencontreraient cette semaine les banquiers conseils de Freenet.Mais M. Schmid souligne que les banquiers n'ont été chargés que d'estimer si une alliance internationale ferait progresser la valeur boursière de Freenet. "Nous ne sommes pas une filiale de France Télécom. Nous avons notre propre directoire, et nous gérons nos affaires de façon indépendante", a martelé M. Schmid, tout en concédant que "la perception actuelle que Wanadoo veut acheter Freenet et que je freine pour obtenir un prix plus élevé ne peut que bénéficier aux actions Freenet".Sur le Neuer Markt allemand, Freenet a gagné vendredi 9,73% à 49,49 euros et MobilCom 8,37% à 86,10 euros. A Paris, Wanadoo a progressé de 6,45% à 15,01 euros et France Télécom de 5,8% à 125,90 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.