Alcatel prévoit la sortie de Nexans pour le 1er trimestre 2001

Alcatel annoncera au premier trimestre 2001 les modalités de sortie de son périmètre de la division câbles de cuivre Nexans et prévoit de céder sa participation résiduelle de 8,4% dans Framatome l'année prochaine, indique Serge Tchuruk, Pdg du groupe. Dans une interview à Reuters, il souligne que son objectif reste "un désinvestissement intégral de Nexans". "La voie la plus naturelle consiste à faire une offre publique de vente mais nous avons été approchés par un certain nombre de fonds d'investissement qui souhaitent en parler en direct avec nous. Nous écoutons ce qu'ils ont à nous dire". Le premier trimestre 2001 a été fixé comme échéance de la cession définitive de Nexans, a-t-il indiqué. Alcatel tablait initialement sur une mise en Bourse de Nexans cet automne mais le projet a été reporté en raison des conditions de marché et après des signes d'intérêt pour cette société qui devrait réalise un chiffre d'affaires de 4,6 milliards d'euros au cours de l'exercice en cours. S'agissant de Framatome, dont le capital sera recomposé dans le cadre de la restructuration de la filière nucléaire, Serge Tchuruk dit avoir "de la part de l'Etat, qui est l'actionnaire dominant de Framatome, un engagement de sortie d'Alcatel". Enfin, Alcatel devrait également se désengager du capital d'Alstom, dont il détient 24% et réduire sa participation au capital de Thomson-CSF. Face à la dégringolade des valeurs technologiques en Bourse, le groupe de Serge Tchuruk a récemment confirmé ses prévisions pour 2000 et 2001. Alcatel table en effet sur une croissance de 35 à 40% de ses ventes télécoms cette année et d'au moins 25% pour 2001, quand le groupe se sera recentré sur les télécoms après la vente de Nexans, sa division câbles. Il faut dire que l'action Alcatel n'a pas été épargnée par la nouvelle tempête boursière de ces dernières semaines. Alors qu'elle avait coté 97,15 euros le 5 septembre dernier, la valeur est redescendue à ses niveaux de mai dernier, chutant jusqu'à 55,3 euros le 21 novembre avant de remonter depuis. Dans le cadre du net rebond des valeurs technologiques mardi après la chute de 4,15% du Nouveau Marché la veille, l'action bondissait de plus de 6% à 64,15 euros en début d'après-midi. La valeur affiche la confortable progression de plus de 40% depuis le 31 décembre 1999.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.