Carambole se présente comme un "fournisseur de présence Internet"

Filiale du groupe suédois Spray Ventures, Domain Technology est devenue la principale division de ce groupe comptant une dizaine de sociétés, après la fusion du portail Spray avec Lycos Europe. Cette promotion coïncide avec l'émancipation de la société, dont l'introduction en Bourse est prévue au premier trimestre 2001 : basée à Stockholm, l'entreprise disposera bientôt de ses propres locaux. Et surtout, elle vient de changer de nom pour devenir Carambole. Le nom d'un fruit exotique " qui a l'avantage d'être facilement prononçable et mémorisable dans toutes les langues d'Europe occidentale. Même si tout le monde ne sait pas vraiment de quoi il s'agit ", explique Frédéric Guillaume, directeur général France. Carambole, donc, est présente dans onze pays (Suède, Norvège et Danemark, Allemagne et Autriche, France, Royaume-Uni, Espagne, Italie et, depuis peu, République tchèque). Partout, elle propose aux PME en priorité, mais aussi aux associations et aux clubs sportifs, voire aux personnes physiques, des services d'enregistrement de nom de domaines, d'hébergement, de courrier électronique et prochainement de commerce électronique et d'ASP (applications logicielles hébergées sur ses serveurs).Employant une centaine de personnes, Carambole, dont tous les effectifs sont regroupés à Stockholm, table sur un chiffre d'affaires de 70 à 75 millions de francs cette année, pour une base de 40 à 45.000 clients, dont 6 à 7.000 en France. " Notre objectif est de parvenir à 600, voire 650.000 clients en 2003, sur la base d'une croissance annuelle moyenne de 100% ", précise Frédéric Guillaume. Cette stratégie de conquête d'un marché des PME encore peu développé en dehors de la Scandinavie passe évidemment par d'importants efforts de marketing direct. Des investissements indispensables pour prendre des parts de marché à France Télécom, leader incontesté en France. "Dans quelques jours, nous allons communiquer auprès de 50.000 entreprises françaises, en leur précisant si leur nom de domaine en .fr ou en .com est ou non réservé, et en leur expliquant comment elles peuvent le réserver ou le récupérer". Les noms de domaines restent en effet le principal produit d'appel de Carambole, dont le site Domain.fr ne changera pas d'adresse dans l'immédiat. Mais " à moyen terme, les perspectives de développement sont beaucoup plus importantes dans l'hébergement et l'ASP ", souligne Frédéric Guillaume. Selon le Gartner Group, le marché des noms de domaines représentera 2,5 milliards de dollars en 2003, contre 4,5 milliards pour l'hébergement et les services d'e-mail.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.