General Motors taille massivement dans ses effectifs

 |  | 248 mots
Lecture 1 min.
General Motors a décidé d'employer les grands moyens pour mettre fin à la crise qui couve depuis plusieurs mois. Confronté au ralentissement du marché automobile des deux côtés de l'Atlantique, le premier groupe automobile mondial a décidé de supprimer 10% de ses effectifs aux Etats-Unis et en Europe. Sur le Vieux Continent, ce sont quelque 5.000 employés qui devraient être licenciés d'ici 12 à 18 mois, dont une bonne partie au Royaume-Uni. Le groupe américain a en effet annoncé la fermeture de l'usine Vauxhall de Luton, spécialisée dans la fabrication du modèle Vectra.Pour les Etats-Unis, la restructuration porte notamment sur la suppression "sur plusieurs années" de la marque Oldsmobile. "C'est une décision qui ne va pas sans émotion", a déclaré Richard Wagonner lors d'une conférence de presse. Oldsmobile représente à l'heure actuelle environ 1,5% du total des ventes d'automobiles outre-Atlantique.Ce vaste plan d'économie s'accompagne pour General Motors d'une révision à la baisse de ses objectifs de bénéfices. Pour le quatrième trimestre, le groupe table dorénavant sur un profit par action compris entre 1,10 et 1,20 dollar, alors que les analystes attendaient en moyenne 1,70 dollar. La filiale européenne du groupe devrait afficher pour les trois derniers mois de l'année des pertes "largement supérieures" à celles du 3ème trimestre (181 millions de dollars).Ce "profit warning" n'impressionne d'ailleurs pas les investisseurs. A Wall Street, le titre est en nette progression (+3,15% à 53 3/16 dollars) après deux heures d'échanges.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :