Nouveau plongeon pour Sema Group

Plus forte baisse du SRD (Système à règlement différé) derrière Netgem, le titre Sema Group dévissait de 8,55% à 5,67 euros mardi en début d'après-midi en réaction à la plainte de certains actionnaires à l'encontre de l'un des dirigeants de la société franco-britannique de services informatiques.Des actionnaires de Sema Group ont demandé à l'Autorité britannique des services financiers (FSA) d'ouvrir une enquête sur la vente d'un gros paquet d'actions par Harmut Lademacher, fondateur de LHS, filiale américano-allemande de Sema acquise cet été. M. Lademacher a vendu 2,6 millions de titres Sema en août et septembre, pour environ 32 millions de livres, soit 54 millions d'euros, indique le Financial Times dans son édition de mardi. Or, les règles de la FSA -équivalent de la Commision des opérations de Bourse (COB) en France- interdisent à un responsable d'une entreprise de vendre ou d'acheter ses titres pendant une période de deux mois précédant la pulication de résultats semestriels ou annuels. Sema Group a publié ses résultats semestriels le 5 septembre dernier...Sur les trois dernières séances boursières, c'est la deuxième fois que l'action Sema Group est malmenée en Bourse. Vendredi déjà, le titre a accusé une chute de plus de 45% après l'annonce d'un profit warning sur ses résultats du second semestre 2000. La société a prévenu qu'elle n'enregistrerai pas de hausse de ses bénéfices (avant amortissement) sur les six derniers mois de l'année en raison de la "détérioration significative" des performances de LHS. Le titre Sema Group est particulièrement mal orienté, affichant un repli de près de 70% par rapport au 1er janvier. La publication des résultats semestriels de la SSII franco-britannique avait particulièrement déçu et accentué la chute de l'action. Le résultat net publié par la société pour le premier semestre était en effet largement inférieur aux prévisions des analystes, à 55,5 millions d'euros contre les 72,4 millions d'euros attendus.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.