Liberty Surf rachète Freesbee

Le groupe Liberty Surf vient d'annoncer le rachat de Freesbee, fournisseur d'accès gratuit à Internet lancé en juin 1999 et qui revendique 110.000 inscrits. L'opération, qui ouvre au groupe le marché des entreprises, se fait exclusivement en titres Liberty Surf par l'émission de 1,635 million de nouvelles actions, soit près de 1,8% du capital. Au cours de clôture de Liberty Surf jeudi soir, 13,85 euros, l'opération valorise Freesbee 22,6 millions d'euros, soit environ 205 euros par inscrit actif. Lancé en juin 1999 par la société None Networks, Freesbee employait 170 personnes en juin dernier. L'entreprise avait levé quelques 360 millions de francs (54,9 millions d'euros) en capital depuis sa création. Le dernier tour de table, annoncé en février, avait permis l'entrée au capital du groupe Casino à hauteur de 15%. Parmi ses actionnaires figurent également Sofinnova, 3i, Nomura, Cita et CFI."Cette acquisition consolide la position du groupe Liberty Surf dans l'accès et les services Internet et conforte sa place de numéro deux du marché français", affirme le groupe dans un communiqué. Liberty Surf entend "optimiser la rentabilité de la base d'abonnés de Freesbee", rappelant qu'il est également opérateur de télécommunications. Les abonnés de Freesbee ont consommé 45 millions de minutes de télécommunications en septembre 2000, relève-t-il. Le groupe de Pierre Besnainou compte également profiter des partenariats de distribution de Freesbee, dont celui des enseignes Casino -actionnaire de Freesbee- pour renforcer ses propres réseaux de distribution. Cette opération permet à Liberty Surf, fort de 700.000 abonnés inscrits, de conforter sa position dans le peloton de tête du marché français de l'accès gratuit à Internet, notamment face à son principal concurrent Free, propriété du groupe Iliad.A la Bourse de Paris, l'action Liberty Surf a gagné vendredi 4,19%, clôturant à 14,43 euros. Le titre connaît un parcours boursier heurté depuis son introduction au premier marché de la Bourse de Paris le 16 mars dernier, à 41 euros. Après un record à 79 euros dès les premiers jours de cotation, il a inscrit un plus bas historique en séance à 9,81 euros le 17 octobre dernier. Depuis, il s'est apprécié de plus de 46%.De son côté, Casino a gagné vendredi 0,66% à 98,90 euros en clôture.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.