La PlayStation II fait plonger Sony dans le rouge

Avec une perte de 68,47 milliards de yens (720 millions d'euros) au premier semestre de son exercice 2000-2001, Sony accuse le coup du yen fort et du lancement de la PlayStation II, sa nouvelle console de jeux. Même si le groupe explique cette dégradation par une adaptation de sa comptabilité aux normes américaines, le contraste avec les six premiers mois de l'année précédente est net : à l'époque le géant nippon avait dégagé un bénéfice de 64,94 milliards de yens. "La perte nette a été fondamentalement causée par une modification des méthodes comptables pour la division cinéma", a expliqué à l'AFP Yosho Shichijo, porte-parole de Sony. Sans cette modification, souligne Sony, le groupe aurait dégagé un bénéfice net semestriel de 33,2 milliards de yens. Les modifications comptables portent sur l'amortissement des coûts de production et de promotion d'un film, qui ne peuvent plus être étalés sur plusieurs années. Des facteurs techniques ont également pesé sur le bénéfice avant impôts et éléments exceptionnels qui a reculé de 11,7% à 117,2 milliards de yens contre 132,78 milliards de yens. L'accompte de dividende a été réduit de moitié, à 12,5 yens contre 25. Le chiffre d'affaires ne s'est accru que de 4,6% à 3.256,8 milliards de yens. "En monnaies locales, les résultats ont été bons pour l'électronique au deuxième trimestre alors qu'ils ont été faibles dans les jeux, la musique, le cinéma, l'assurance et les autres activités", admet Sony. Au deuxième trimestre, la division Electronique a vu ses ventes bondir de 18% après une hausse de 22% au premier. Sony a expliqué cette évolution par le succès de l'ordinateur Vaio, des caméras vidéo et appareils photos numériques, des téléviseurs couleurs de grand format et des cartes mémoires. En revanche, la division Jeux vidéo a continué de souffrir avec une baisse de 17,1% des ventes au deuxième trimestre et une perte d'exploitation de 2,8 milliards de yens due, selon Sony, "aux frais de lancement de la PlayStation II et à une baisse des ventes de logiciels", que la progression des ventes de consoles ne suffit pas à compenser.Au 30 septembre, le groupe avait vendu 3,52 millions d'unités de la PlayStation II, lancée au Japon, et en vente ce jeudi aux Etats-Unis (l'Europe devra attendre le 24 novembre). Le total de consoles PlayStation I vendues depuis le lancement en 1994 s'élevait à la même date à 75,92 millions d'unités. Sony prévoit une perte d'exploitation pour sa division Jeux sur l'ensemble de l'exercice, alors qu'il avait initialement pensé parvenir à l'équilibre. Le groupe a expliqué ce changement par les frais de lancement de la PSII et les ventes moins fortes que prévues de logiciels prévus pour cette console. Selon Sony, cependant, la tenue meilleure que prévue de ses activités électroniques compensera les contre-performances dans les jeux vidéo.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.