Renault rappelle 265.000 Kangoo

C'est le déclenchement intempestif des prétensionneurs de ceintures de sécurité et d'airbags sur certains modèles qui justifie cette décision. Les voitures Kangoo concernées ont été fabriquées entre le 23 décembre 1998 et le 26 mai 2000. Elles seront rappelées dans le réseau Renault où le boitier électronique pilotant le déclenchement des prétensionneurs de ceintures et des airbags frontaux sera remplacé, indique le constructeur dans un communiqué. Le prétensionneur est un système qui tend la ceinture de sécurité et plaque l'occupant de la voiture contre son siège en cas de choc, évitant ainsi qu'un déplacement de la partie inférieure de la ceinture ne cause des blessures à l'automobiliste. Renault a lancé ce rappel après avoir recensé 60 incidents auprès de ses clients, dont 40% concernent le déclenchement intempestif des seuls prétensionneurs alors qu'aucun choc ne s'était produit. Aucun dommage matériel ou corporel n'a été relevé, précise Renault. Chaque client sera prévenu directement par courrier de cette opération, qui sera effectuée gratuitement. Le coût du rappel, évalué à "environ 50 millions de francs", sera "majoritairement" à la charge d'Autoliv, le fournisseur des boîtiers électroniques. Renault devra en supporter une partie qui n'a pas encore été déterminée. Les mêmes systèmes équipent les véhicules de la gamme Mégane, sans poser de problème. Renault avait en revanche dû rappeler en juin près de 140.000 Twingo, dont plus de 82.000 en France, pour un problème similaire sur les airbags frontaux. En début de matinée, l'action Renault perd 2,12%, à 53 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.