Groupe Cyber enregistre une croissance de ses ventes de plus de 100% au 1er semestre

L'éditeur français de logiciels informatiques, Groupe Cyber, a enregistré au premier semestre de l'exercice 2000 un chiffre d'affaires de 9,93 millions d'euros contre 4,76 millions d'euros au premier semestre 1999, soit une croissance globale de 109%. "Cette croissance résulte de la conjonction d'une croissance organique forte (+56%) sur la période, et des effets bénéfiques de l'intégration des sociétés Serilog et Globalis (Global Info System) acquises au cours du 1er semestre 2000, dont le groupe a pleinement profité", souligne Groupe Cyber dans un communiqué. Le résultat net affiche, quant à lui, une croissance de 74% à 1,22 millions d'euros. Si la marge nette accuse un léger recul, passant de 14,7% au premier semestre 1999 à 12,2% sur les six premiers mois de l'année 2000, elle reste néanmoins élevée pour le secteur. Ce léger tassement tire son origine de travaux de restructuration au sein du groupe (aménagements de locaux, restructuration du centre de formation...), explique Groupe Cyber.La publication des résultats semestriels a été l'occasion pour le groupe de revoir à la hausse ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice. La société table désormais sur un chiffre d'affaires de 23,46 millions d'euros, soit une augmentation de 59% par rapport à l'exercice 1999 pro forma et sur un résultat net de 2,75 millions d'euros, en augmentation de 35% par rapport à 1999. La marge nette devrait quant à elle s'établir à 11,7%, reflétant le léger tassement du 1er semestre. A la Bourse de Paris, le titre, qui progresse de plus de 46% depuis le début de l'année, a grimpé de près de 8% à 22,5 euros vendredi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.