Fournisseurs d'accès : Les investisseurs sont devenus sélectifs

 |  | 658 mots
Lecture 3 min.
Véritables chouchous des investisseurs en début d'année, les fournisseurs d'accès à internet (FAI) font aujourd'hui pâle figure sur les marchés boursiers. Alors que les forfaits accès plus communications s'imposent progressivement auprès des utilisateurs, des doutes sont apparus sur la capacité des FAI à faire évoluer leur modèle économique vers la publicité et le commerce électronique. " Abonnements et connections, qui constituaient auparavant leur principale source de revenu, devraient connaître une croissance limitée dans les prochaines années ", constate Andrea Hemsted, spécialiste du secteur.Le taux de pénétration de l'internet s'est par ailleurs rapidement élevé en Europe, limitant le potentiel de croissance du marché. Plus d'un habitant du Vieux Continent sur trois a accédé au moins une fois au réseau mondial, selon ProActive International. Les allemands sont aujourd'hui les plus assidus avec une part de 15% de la population considérée comme utilisateur régulier d'internet, estime l'institut Netwatch. Les durées de connexion restent toutefois inférieures à ce qu'elles sont aux Etats-Unis en raison du coût des communications locales.Les fournisseurs d'accès gratuit ont été les principales victimes de cette désaffection des opérateurs. Le néerlandais WorldOnline a notamment vu sa valorisation s'effondrer de plus de 70% par rapport à son cours d'introduction le 17 mars à la Bourse d'Amsterdam. Il faut dire que Nina Brink, dirigeante de la société, avait cédé à un fonds d'investissement la majeure partie de sa participation dans l'entreprise peu avant l'entrée en Bourse. Celui-ci lui garantissait le reversement de la majeure partie des bénéfices réalisée sur la cession de ces titres.L'allemand Freenet, le britannique Freeserve et l'italien Tiscali ont subi le même sort avec des baisses comprises entre 17 et 87% depuis le début de l'année. En France, le cours de Liberty Surf était mardi de 32,55 euros, en retrait de 20% par rapport au prix de souscription des titres lors de l'introduction de la société au règlement mensuel le 16 mars dernier.Autre défi stratégique, les FAI doivent accentuer leurs efforts de fidélisation à destination d'une clientèle de plus en plus volatile. " Cela passe notamment par le développement d'une offre de contenus et de services originaux ", estime Delphine Henriet. Liberty Surf s'est par exemple lancé dans une politique d'acquisition ambitieuse au cours des derniers mois, afin d'enrichir son pôle contenus. La filiale de Groupe Arnault et Kingfisher a notamment racheté plusieurs site du groupe iBazar (Chez.com, Ecila, Francemail et Carte.fr) et les sites d'information Mcinema.com, Cplanete.com et Lefestival.net. " La rapidité de l'accès au réseau reste toutefois la principale clé du succès pour les FAI ", tempère l'analyste d'Aurel-Leven.Dans ce contexte, Wanadoo pourra faire valoir plusieurs atouts. La société bénéficie tout d'abord de l'appui de France Télécom, notamment pour l'amortissement des coûts de communication. Elle occupe ensuite une place de leader sur le marché français, avec près de 40% de parts de marché à la fin de l'année dernière. " Wanadoo dispose également, avec les Pages Jaunes, d'une source récurrente de liquidités ", constate un expert. " Le marché français est enfin promis à une croissance supérieure à celle des marchés britannique et allemand, où le taux de pénétration d'internet est bien plus élevé. "Ces avantages ont d'ailleurs un prix, puisque Wanadoo sera introduit à un niveau de valorisation, en terme de capitalisation par utilisateur, supérieur à ceux de T-Online ou de Terra Networks. La filiale internet de France Télécom devra également faire preuve d'une réactivité maximale dans un secteur en constante évolution. Elle a par exemple laissé échapper sa position de leader sur les jeux en ligne au profit d'Infosources et de son site ZoneJeux.com.Comparaison des principaux FAI Nombre d'abonnés (en millions) Capitalisation (en mds d'euros)FAI gratuitsFreeserve 1,940 5,1Tiscali 2,100 8,5FAI payantsT-Online 5,3 38Wanadoo 1,8 17 à 20

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :