TotalFinaElf prévoit un doublement de son résultat net en quatre ans

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
Thierry Desmarest a fait état, lors de l'assemblée générale des actionnaires, de perspectives radieuses pour le groupe pétrolier français au cours des quatre prochaines années. TotalFinaElf prévoit en effet un doublement de son bénéfice net d'ici 2003. En 1999, le groupe avait dégagé un bénéfice net part du groupe proforma de 3,496 milliards d'euros.Quatrième pétrolier mondial et première entreprise industrielle française, issue de la fusion entre le franco-belge TotalFina et le français Elf Aquitaine, TotalFinaElf a dégagé au premier trimestre 2000 un bénéfice net courant de 1,65 milliard d'euros, soit trois fois plus qu'un an plus tôt, a également indiqué son PDG Thierry Desmarest. "En avril et en mai, les paramètres d'environnement demeurent favorables, et les opérations du groupe continuent à se développer de manière positive, permettant d'escompter des résultats semestriels satisfaisants, a indiqué M. Desmarest. Il a ajouté que son groupe prévoyait de doubler le bénéfice net par action sur la même période, grâce à des rachats d'actions. Le PDG a souligné que le rapprochement entre Totalfina et Elf Aquitaine et les programmes de croissance et de productivité permettraient de conduire à une augmentation du résultat opérationnel de 4,4 milliards d'euros par an en 2003. "Cette augmentation devrait conduire à un doublement du résultat net sur la même période", a-t-il dit.Les investisseurs ont bien accueilli les déclarations du PDG de TotalFinaElf. A la clôture, le titre gagnait 1,79 % à 159,4 euros. Depuis le début de l'année, l'action TotalFinaElf a grimpé de plus de 20 %. Elle reste toutefois largement en repli de 8,9 % par rapport à son pic du 18 mai dernier à 175 euros. M. Desmarest a par ailleurs indiqué que TotalFinaElf provisionnerait 850 millions de francs dans ses comptes au premier semestre 2000, pour couvrir les dépenses dues à la marée noire de l'Erika, dont il était l'affréteur: essentiellement les opérations de pompage, de nettoyage des plages et d'indemnisation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :