Deutsche Bank : Bénéfice net 1999 en hausse de 50% à 2,6 milliards d'euros

 |  | 347 mots
La première banque privée allemande a enregistré en 1999 un bénéfice net de 2,6 milliards d'euros, en hausse de près de 50% par rapport à 1998, selon les chiffres provisoires présentés ce matin (les résultats définitifs sont attendus le 6 avril). En 1998, le bénéfice net s'était élevé à 1,73 milliard d'euros, et le bénéfice avant impôts à 4,032 milliards d'euros. En 1999, le bénéfice imposable avant coûts de restructuration s'est élevé à 5 milliards d'euros, en progression de 23%, précise la banque. Les coûts de restructuration, dédiés essentiellement à l'intégration de Bankers Trust et à la mise en place de la filiale de banque directe Deutsche Bank 24, s'élèvent à 900 millions d'euros. Les analystes tablaient sur un bénéfice imposable compris entre 3,202 et 4,465 milliards d'euros. Le magazine Capital affirmait pour sa part au début du mois que la banque avait accusé un recul de 5% de son bénéfice imposable comparé à 1998, en raison d'une inflation de ses coût administratifs. S'appuyant sur des calculs internes de l'établissement, Capital affirmait que le groupe avait dégagé un bénéfice avant impôts de quelque 7,5 milliards de marks (3,83 milliards d'euros) en 1999. Selon le communiqué, les coûts de fonctionnement ont bondi de 55% en raison de la progression du volume des affaires et de la consolidation de Bankers Trust. Parmi ses principales sources de revenus, l'établissement a vu ses produits nets tirés des activités de courtage bondir de 170% à environ 4,8 milliards d'euros, et ses produits sur commissions de plus de 50% à 8,1 milliards d'euros. L'intégration réussie de Bankers Trust a contribué à cette évolution, notamment en ce qui concerne le produit sur commission, souligne Deutsche Bank. La somme de bilan s'est établie à environ 840 milliards d'euros contre 626,6 milliards d'euros en 1998, grâce à l'extension des actifs négociés et des prêts aux clients. Le volume des affaires a progressé de 15% à environ 285 milliards d'euros. La somme des dividendes pour 1999 s'établit à 706 millions d'euros, en hausse de 18% par rapport à 1998, notamment en raison de l'augmentation de capital menée en avril 1999.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :