Hyparlo : Les déboires en Italie sanctionnés par une chute de plus de 40% du cours

 |  | 514 mots
Comme Gilles Pardi, le PDG d'Hyparlo l'avait annoncé avec deux mois d'avance : le résultat 1999 d'Hyparlo affiche une baisse de 20% par rapport à celui de l'année précédente, à 53,6 millions d'euros contre 67,3 millions. Et, si les investisseurs n'aiment pas être pris par surprise, ils n'aiment encore moins les mauvaises surprises. Aussi ont-ils sévèrement sanctionné cette dégradation de la rentabilité du groupe de distribution qui exploite quatorze hypermarchés Continent dans le Centre-Est, de la France, et en Italie du Nord. Hyparlo a vu son cours perdre plus de 40% depuis le début de l'année jusqu'à troucher un plus bas sous les 20 euros avant de se reprendre depuis la mi-mars. Ce vendredi, l'action reculait de 3,40% dès l'ouverture, à 24,15 euros. En 1999, le groupe de distribution lyonnais, dont Promodès détient 20 % a certes passé, comme prévu, la barre des 2 milliards de francs de chiffre d'affaires. Mais les 794,5 millions d'euros hors taxes facturés aux caisses de ses hypers (+ 15 % par rapport à 1998, + 5 % à périmètre comparable), n'ont pas permis de stimuler les bénéfices nets du groupe. Celui-ci met le recul du résultat net sur le compte de la fiscalité : " les impôts sur les résultats s'élèvent à 51,1 millions de francs (7,8 millions d'euros) contre 34,0 millions de francs (5,2 millions d'euros ) en 1998", explique les dirigeants dans un communiqué. En octobre, Gilles Pardi pensait encore que le tassement apparent du résultat net pourrait être compensé. Mais le groupe a connu une double infortune en Italie, où son programme d'investissements lui a coûté, l'an passé, 310 millions de francs. Son deuxième hypermarché, inauguré mi-octobre, sur la côte adriatique n'a pas séduit la clientèle locale. " Deux mois et demi après son ouverture, nous nous retrouvons avec une perte ", reconnaît-on chez Hyparlo. Il a fallu par ailleurs retarder d'un trimestre l'inauguration à Lucques du troisième " Continente ". Les voies d'accès à cet hypermarché situé dans la périphérie de la cité toscane n'ont pas été terminées à temps.A ces deux revers, qui ne remettent pas en cause les implantions cisalpines programmées, il convient d'ajouter le coût de l'accélération du plan de développement en Europe de l'Est. A la demande de Carrefour, qui partagera à 50/50 la propriété des hypermarchés qui y seront construits, Hyparlo a acquis l'an passé 200.000 m2 de terrain dans un pays dont le nom reste tu. La première tranche prévoit la création de 5 hypermarchés. Avec une date butoir pour la première inauguration : 2001. La sanction infligée par le marché depuis le début de l'année qui résulte pour partie du flottant rédit et de la faiblesse des volumes de transaction, peut sembler éxagérée au regard des bons fondamentaux de la valeur. : le résultat d'exploitation a tout de même progressé de 5,1%, à 123,7 millions d'euros. Le programme d'expansion du groupe n'a pas été revu à la baisse et laisse augurer d'un redressement rapide de la marge nette avec une croissance moyenne annuelle du CA sur la période 1999-2003 supérieure à 10%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :