Allianz mise sur une croissance de 10% de son bénéfice net en 2000

 |  | 377 mots
Le géant allemand des assurances, le groupe Allianz, table pour l'année 2000 sur une croissance d'environ 10% de son bénéfice net, en l'absence de charges ou catastrophes naturelles majeures. Le groupe précise toutefois que cette hausse de 10% se rapporterait au chiffre net corrigé de 1999, soit 2 milliards d'euros. Allianz indique dans un communiqué avoir enregistré en 1999 un bénéfice net de 2,2 milliards d'euros, après 1,8 milliard en 1998. Corrigé d'effets exceptionnels, le bénéfice s'élève toutefois à 2 milliards, ce qui représente une croissance de 10% par rapport à 1998, précise le groupe. Ces résultats sont conformes aux prévisions des analystes, qui tablaient en général sur un bénéfice net d'environ 2 milliards d'euros. Le groupe avait répété à de nombreuses reprises qu'il tablait sur une hausse de 10% de son bénéfice et de 11% de ses entrées de primes brutes. Au chapitre des prévisions 2000, Allianz ajoute qu'il espère également une hausse de 4,5% de son chiffre d'affaires, en se basant sur le taux de change valable à la fin de 1999. L'an passé, les entrées de primes brutes ont finalement progressé de 15% à 53 milliards d'euros, dont environ 5 milliards proviennent d'effets de consolidation. Le groupe français AGF est consolidé pour la première fois sur l'ensemble de l'année, et les sociétés Allianz First Life en Corée et President Group de Taiwan ont également été intégrées au milieu de l'année 1999. Enfin, le groupe LifeUSA a été consolidé au dernier trimestre, explique Allianz. Au total, la croissance interne aura été de 2 milliards d'euros ou 5%, et donc meilleure que prévue, souligne le groupe. Le résultat avant impôts, amortissement du goodwill (survaleur) et participations minoritaires a lui aussi progressé de 10%, à 4,7 milliards d'euros. Le groupe note que la baisse de l'impôt sur les sociétés de 45 à 40% en Allemagne a conduit à une réévaluation partielle des impôts latents dans le bilan. Cet effet, évalué à environ 300 millions d'euros, est unique, souligne Allianz. S'ajoute à cela un amortissement pour goodwill exceptionnel de 100 millions d'euros à Allianz Australia, indique le communiqué. Allianz a décidé de proposer à son conseil de surveillance une hausse du dividende à 1,25 euro en 1999 (après 1,12 euro en 1998), indique le groupe dans son communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :