Carrefour rebondit après la publication de ses semestriels

 |   |  343  mots
Carrefour est parvenu à rassurer les milieux financiers en publiant des résultats semestriels en ligne avec les attentes des analystes. Le résultat net courant du numéro un européen de la grande distribution s'est ainsi élevé à 302 millions d'euros, en hausse de 10,7% par rapport à la période correspondante de 1999. Ce chiffre est totalement conforme au consensus des financiers et aux prévisions du groupe.Le bénéfice net part du groupe s'est quant à lui élevé à 277 millions d'euros au premier semestre 2000, en hausse de 4,3% par rapport aux six premiers mois de 1999. Ces résultats prennent en compte l'activité combinée de Carrefour et Promodes dont la fusion est devenue effective en janvier 2000. Le résultat d'exploitation de l'entreprise a crû de 36,7% pour se monter à 831 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 30,7 milliards d'euros, soit 27,7% de plus qu'un an plus tôt. A périmètre constant, l'activité du groupe a progressé de 11,6%."Un an après l'annonce du rapprochement entre Carrefour et Promodès, les résultats du premier semestre 2000 témoignent du succès de l'intégration des opérations des deux groupes", estime Carrefour. "Ces résultats reflètent une activité soutenue en Europe et en Asie et une situation encore difficile en Amérique latine", ajoute le communiqué du groupe. Pour l'ensemble de l'exercice 2000, Carrefour a d'ailleurs confirmé ses objectifs de croissance, favorisant le rebond du titre en bourse. La société prévoit de réaliser un chiffre d'affaires en hausse de 20 à 25% par rapport à celui de 1999, et un résultat net courant part du groupe avant survaleurs en hausse de 20%. Depuis le début de l'année, et malgré l'envolée connue par le titre jeudi, Carrefour accuse un recul de plus de 10% à la bourse de Paris. Les milieux financiers craignent notamment que la fusion avec Promodès ne se traduise pas par les synergies attendues. Par ailleurs, les incursions du groupe dans le commerce électronique continuent de peser sur les comptes, et devraient générer des pertes de l'ordre de 25 millions de francs cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :