Suez Lyonnaise : Hausse de plus de 25% du résultat net

 |  | 368 mots
Le groupe multiservices Suez Lyonnaise des Eaux va afficher un résultat net courant pour 1999 en hausse de plus de 25% par rapport à 1998. "Le résultat net courant devrait avoir augmenté de plus de 25% (+10% pour le bénéfice net par action). Ces résultats sont parfaitement en ligne avec notre objectif de doubler sur cinq ans notre bénéfice net courant par action", a indiqué Gérard Mestrallet, le président de Suez Lyonnaise. "Le bénéfice net par action va augmenter de plus de 10% en 1999, par rapport à 1998", ajoute-t-il. M. Mestrallet déclare par ailleurs qu'il n'était "pas satisfait" du niveau actuel du cours en bourse du groupe, "même s'il convient de rappeler qu'il a enregistré une hausse de 130% sur les trois dernières années". "Avec la communication, comme avec nos autres métiers, nous continuons à créer de la valeur pour nos actionnaires. Nous accélérons dans la communication", souligne-t-il. L'action de Suez Lyonnaise a réagi à la hausse ces dernières semaines à l'annonce de l'intention du groupe de briguer une licence d'opérateur dans la téléphonie mobile de troisième génération (UMTS) et à sa candidature à une licence de boucle locale radio. "La communication figure depuis 1997 au rang de métier central et stratégique pour le groupe. Peut-être ne l'avons nous pas assez fait savoir jusqu'à présent. Nous disposons, avec Lyonnaise Câble, du premier distributeur multimédia sur le marché français, avec plus de 200.000 abonnés numériques sur un total de 720.000 abonnés. Nous sommes réellement le seul opérateur national de l'internet à haut débit avec près de 30.000 clients. Nous avons d'ailleurs été contraints de restreindre notre offre ces derniers mois, car nous ne pouvions satisfaire toutes les demandes", a rappelé M. Mestrallet. Le groupe dispose aussi avec TPS d'un bouquet de télévision numérique, qui compte 900.000 abonnés. "Le rythme actuel des abonnements est supérieur de 20% à celui du début 1999", a-t-il dit. "L'annonce de notre candidature en matière de boucle locale radio ou de licence UMTS est le signe que notre croissance doit s'accélérer dans les télécommunications", a-t-il affirmé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :