Les ventes des semi-conducteurs vont croître de 37 % cette année

 |   |  540  mots
Les ventes mondiales de semi-conducteurs devraient augmenter de 37% à 205 milliards de dollars en 2000, et de 22% à 249 milliards l'année prochaine, pour atteindre 319 milliards de dollars d'ici 2003, selon les prévisions annuelles de l'Association de l'industrie des semi-conducteurs (SIA). La croissance de ce secteur est nourrie par la demande pour les réseaux de transmission de données, les réseaux à haut débit, les mobiles, l'opto-électronique et le marché toujours vigoureux des ordinateurs personnels."Non seulement les semi-conducteurs sont omni-présents et indispensables à notre vie de tous les jours, mais ils sont utilisés dans un éventail toujours plus large d'applications pour les communications, l'infrastructure Internet et les appareils portables", explique George Scalise, président de la SIA. Alors qu'il y a dix ans, les Etats Unis et le Japon se partageaient les deux tiers du marché, aujourd'hui, le continent américain dans sa globalité et l'Asie représentent à eux deux moins de 60% des ventes globales, démontrant ainsi la forte vitalité du secteur. Selon Gorges Scalise, la demande de semi-conducteurs devrait peu à peu s'élargir à toutes les régions.Ainsi, l'expansion la plus rapide est actuellement enregistrée dans la région Asie-Pacifique (hors Japon), avec une hausse des ventes de près de 41% à 52 milliards de dollars cette année et de 24% à 65 milliards de dollars en 2001. Elles devraient s'établir à 72 milliards en 2002 et à 85 milliards l'année suivante. Le continent américain reste le marché le plus important, avec des ventes de 64 milliards de dollars en 2000, et une progression à 96 milliards dans trois ans. En Europe, le marché est stimulé par la demande du secteur des télécommunications. Les ventes devraient passer de 42 milliards de dollars cette année à 66 milliards en 2003. Enfin au Japon, la SIA table sur des ventes de 46 milliards en 2001, grimpant à 72 milliards en 2003. Quatre catégories de produits dominent ce marché hétérogène. Principal segment historique, les micro-processeurs, présents dans chaque PC, devraient générer cette année un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars, soit 11% de plus qu'en 1999. Pour 2003, la SIA prévoit des ventes de 39 milliards de dollars.Résultat de cette croissance modérée : en termes de ventes, les micro-processeurs passeront cette année derrière les mémoires DRAM, dont les ventes devraient atteindre 31 milliards de dollars, en hausse de 48%. Mais la croissance de ce marché, historiquement volatile, restera irrégulière au cours des trois prochaines années, tombant à 5% pour l'année 2002, avant de retrouver sa vitalité en 2003 avec une croissance de 21%. Cette année-là, le montant des ventes devrait atteindre 52 milliards de dollars.Les mémoire "flash", composants clefs des appareils mobiles (assistants personnels, téléphones mobiles, etc.) vont doubler leurs ventes en trois ans, prévoit la SIA. Pour la seule année 2000, les ventes de ce segment doivent afficher une hausse de 130%, à 10 milliards de dollards. Elles devraient passer à 23 milliards de dollars en 2003.Dernier secteur phare du marché: l'opto-électronique, qui alimente les réseaux de fibre optique. Strictement corrélé à la problématique de la bande passante, ce segment est amené à connaître une croissance de 68% en 2000, passant ainsi la barre des 10 milliards de dollars. Ses ventes devraient atteindre 13 milliards de dollars l'année prochaine, soit une augmentation de 30 % et 19 milliards de dollars en 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :