L'euro se rapproche des 0,93 dollar

 |   |  484  mots
L'euro restait installé lundi matin sous le seuil de 0,94 dollar. Il s'affaiblissait même légèrement après l'ouverture du marché des changes londonien, cotant 0,9319 USD, en recul d'un demi pourcent par rapport à son cours de clôture vendredi soir à New-York. La monnaie unique a brisé, jeudi dernier, le seuil psychologique de 0,94 dollar pour la première fois depuis le 1er juin. La devise européenne a déçu le marché, notaient des analystes, en ne réagissant pas plus fortement aux bonnes nouvelles économiques venues d'Europe cette semaine, dont le fort indice Ifo sur le climat des affaires en Allemagne. Il est vrai que dans la foulée, la production industrielle française en avril s'avérait plus faible que prévue ce qui ne pouvait qu'affaiblir la devise européenne. L'euro souffre également d'anticipations selon lesquelles la Banque centrale européenne (BCE) ne remontera pas son principal taux de refinancement dans les prochains mois, après l'avoir laissé inchangé mercredi, comme prévu, à 4,25%. Dans ce contexte, tous les regards sont tournés vers la Réserve fédérale, qui se réunit les 27 et 28 juin. "Le marché s'attend à un maintien des taux américains après plusieurs mois d'indicateurs économiques plus faibles, mais il ne serait pas surprenant de voir une nouvelle hausse d'un petit quart de point cette année, pour prévenir les risques de pressions inflationnistes", a estimé Grace Chen, analyste à la Royal bank of Scotland dans sa note quotidienne.La monnaie unique était également faible contre la devise japonaise : lundi matin, 97,5 yens suffisaient à acheter un euro, alors qu'il en fallait près de 98 vendredi soir. Les spéculations sur un proche abandon de la politique monétaire à taux zéro menée par la Banque du Japon (BOJ) redonnaient du tonus à la devise nipponne. Le résultat des élections de dimanche a également eu un impact positif sur le yen. Le Parti libéral démocrate du Premier ministre Yoshiro Mori conserve en effet le contrôle de la Chambre basse du parlement nippon malgré la perte de la majorité absolue. Les analystes de Paribas notaient dans leur analyse quotidienne que cette nouvelle avait fait remonter le yen contre le dollar jusqu'au niveau de 103,90 yens, mais "qu'à ce niveau, les risques d'intervention de la Banque du Japon devraient limiter la marge de croissance de la devise japonaise". Selon Rob Hayward, économiste à la BankAmerica, "le résultat des élections est un vote pour la stabilité, ce qui donne un peu de tonus au yen". mais selon lui, la devise japonaise s'appréciait davantage face à l'euro que contre le dollar de peur d'une intervention de la BoJ. Le gouverneur adjoint de la Banque du Japon, Sakuya Fujiwara, avait évoqué jeudi dernier des discussions internes très acticves au comité de direction de la Banque du Japon à propos d'un abandon éventuel de la politique de taux très faibles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :