Bourses : Francfort, Milan et Madrid prépareraient une offre amicale sur Londres

 |  | 246 mots
Lecture 1 min.
Deutsche Boerse, opérateur des bourses allemandes, préparerait - conjointement avec ses homologues de Milan et Madrid - une offre de rachat amicale sur le London Stock Exchange, qui exploite le marché londonien, selon des informations citées par Reuters. L'offre, élaborée en coordination avec le LSE, constituerait une riposte à l'OPE hostile de 820 millions de livres lancée au début du mois par OM Gruppen, la société exploitant la Bourse de Stockholm. La source proche du dossier citée par Reuters évoque également la possibilité d'une participation du Nasdaq au projet Francfort-Milan-Madrid. Deutsche Boerse pourrait rendre son offre publique dès le début de la semaine prochaine. Mardi, le LSE avait dû se résoudre à renoncer à son projet de fusion avec Deutsche Boerse, qui avait suscité des réticences de certains de ses actionnaires. Ses dirigeants expliquent vouloir se concentrer sur leur défense contre l'offre d'OM Gruppen. Lors de l'assemblée générale du LSE, hier, son président, Don Cruickshank, qui a été reconduit dans ses fonctions, a souligné que la Bourse de Londres "n'est pas à vendre". Le LSE a par ailleurs annoncé vendredi la démission de son numéro deux, Gavin Casey, en poste depuis 1996. Lors de l'assemblée générale de jeudi, plusieurs actionnaires avaient adressé de vifs reproches à la direction du LSE, l'accusant de les avoir ignorés lors des négociations de fusion avec la bourse de Francfort sur le projet iX.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :