La bourse de Stockolm pourrait lancer une offre hostile sur le London Stock Exchange

 |  | 260 mots
Lecture 1 min.
OM Gruppen, la société qui possède et gère la Bourse de Stockholm, s'apprête à lancer une offre hostile d'un montant de 800 millions de livres (1,3 milliard d'euros) sur le London Stock Exchange (LSE, Bourse de Londres), avance dimanche le Sunday Telegraph. OM Gruppen s'adressera directement aux actionnaires du LSE au début de la semaine prochaine après le refus de l'offre par le conseil d'administration de la Bourse de Londres, rapporte le journal citant des sources bancaires. Selon ces sources, cette nouvelle proposition sera semblable à la première offre du groupe suédois, à savoir 7 livres (10,5 USD) en cash et 20 livres en nouvelles actions OM pour une action LSE, rapporte le journal. "Pour nos actionnaires, la valeur de l'offre est dérisoire", avait affirmé le président du LSE, Don Cruickshank, dans le Financial Times de samedi. Il a souligné que le LSE n'avait eu "aucune hésitation" à repousser l'approche de OM, à la suite de rencontres entre les deux sociétés jeudi et vendredi. Selon Don Cruickshank, la proposition d'OM "n'apporte rien de plus en termes de régulation, technologie, gestion, compensation, règlement, ou toute chose pouvant être intéressante en tant que client ou actionnaire". La Bourse de Londres projette de fusionner avec celle de Francfort au sein de l'entité iX. Mais, selon le Sunday Telegraph, le calendrier de ce projet pourrait bien être contrarié par la proposition d'OM qui intervient alors que le 14 septembre les actionnaires du London Stock Exchange doivent se prononcer par un vote sur la fusion avec la Bourse de Francfort.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :