Euronext, le NYSE et six autres bourses veulent créer un marché mondial

 |  | 208 mots
Lecture 1 min.
- Euronext --la future bourse fusionnée de Paris, Amsterdam et Bruxelles-- et les bourses de New York (NYSE), Tokyo, Hong Kong, Toronto, Sao Paulo, Sydney et Mexico étudient la "faisabilité d'un marché d'actions mondial", ont-elles affirmé mercredi dans un communiqué commun. Des groupes de travail ont été constitués pour créer un marché électronique mondial fonctionnant 24 heures sur 24 sur trois zones, Asie-Océanie, Europe, Amériques, qui offrira aux investisseurs du monde entier l'accès aux sociétés les plus importantes, ajoute le communiqué. L'alliance, baptisée pour le moment Global Equity Market (GEM, marché d'actions mondial), représente 60% de la capitalisation mondiale, soit quelque 20.000 milliards de dollars. Le projet consiste principalement à interconnecter l'ensemble des places concernées. "Le Global Equity Market offrira aux investisseurs la possibilité de réaliser des économies d'échelle et d'abaisser les coûts de transaction pour les investisseurs et les intermédiaires", indique le communiqué. "Le projet GEM est la première tentative de créer une bourse mondiale fonctionnant 24 heures sur 24", a commenté Jean-François Théodore, président d'Euronext. Les participants ont souligné que le projet est ouvert aux autres bourses qui partagent le même modèle de marché et "les principes de transparence et d'autorégulation".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :