OM Gruppen se donne trois semaines pour conquérir le LSE

 |  | 268 mots
Lecture 1 min.
Nouvel épisode dans la guerre des bourses européennes, le suédois OM a annoncé mardi qu'il prolongeait son offre hostile sur le London Stock Exchange (LSE) jusqu'au 23 octobre. L'offre initiale d'OM Gruppen courait jusqu'à lundi.OM Gruppen a par ailleurs annoncé qu'il détenait ou contrôlait, à la date du 2 octobre, 200.000 actions LSE, soit environ 0,67% du capital.Les dirigeants de l'opérateur suédois ont également réaffirmé leur optimisme sur l'issue de l'offre en cours: "notre offre est aujourd'hui reconnue comme la seule opportunité de transformer le LSE, sa technologie, la façon dont il est géré et la qualité de ses prestations", a déclaré M. Larsson, le PDG du groupe. La Bourse de Stockholm propose 0,65 nouvelle action OM et 7 livres (11,7 euros) pour chaque action LSE, ce qui valorise le LSE à environ 820 millions de livres (1,37 milliard d'euros). OM Gruppen réaffirme par ailleurs son soutien à l'abandon de l'article du statut de LSE limitant à 4,9% la participation détenue par un groupe ou individu. Les actionnaires du LSE doivent se réunir le 19 octobre en assemblée générale pour rendre leur décision sur ce point. Le prolongement de l'offre d'OM ne modifie pas sensiblement, toutefois, les données de la bataille engagée pour le contrôle de la première bourse européenne en terme de capitalisation. Quatre scénarios se dégagent pour l'avenir du LSE, en dehors d'une reprise par l'opérateur suédois: une contre-offre sous la conduite de Francfort, une offre d'Euronext, une du Nasdaq ou une alliance avec le Liffe (marché londonien des futures et des options).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :