Le point sur...les valeurs du CAC 40

 |  | 452 mots
Lecture 2 min.
Ces derniers jours, le Cac 40 a bien résisté devant le recul du Nasdaq. Comment expliquez-vous la bonne tenue de l'indice?Deux facteurs principaux expliquent la perte d'influence de l'indice américain sur le CAC 40. En premier lieu, le marché français a changé de nature. En effet, les valeurs les plus travaillées au sein de l'indice ne sont plus les mêmes qu'au mois de mars. Une rotation sectorielle s'est opérée au profit des valeurs de l'ancienne économie, et au détriment des valeurs de la nouvelle économie. De plus, les avertissements sur résultats émis récement par beaucoup d'entreprises outre-Atlantique sont une spécificité américaine. En effet, les entreprises américaines pâtissent à double titre de la dépréciation de l'euro. Les bénéfices rapatriés d'Europe sont moindres et, qui plus est, elles doivent faire face sur leur propre marché à la compétitivité accrue des sociétés exportatrices européennes.Quelle est votre opinion sur Thomson Multimédia, actuellement en cours de privatisation et qui a fait son entrée au sein du CAC 40 le 23 août dernier?Je suis particulièrement positif sur cette valeur. Les perspectives du groupe dans la télévision interactive, notamment les services que veut promouvoir TMM en la matière, sont particulièrement intéressantes. La valorisation actuelle du groupe peut toutefois sembler quelque peu élevée. La perspective de l'entrée de TMM dans le CAC 40 a en effet dopé le cours de bourse. Au cours de l'été le titre a surperformé, gagnant plus de 40% entre le début juin et le 23 août, alors que les autres valeurs du secteur sont restées mal orientées.Si un recul à court terme du titre peut être envisageable, à plus long terme il s'agit d'un très bon placement.Quels secteurs surpondérez-vous au sein de Plénitude, la Sicav que vous gérez pour Sogéposte?Plénitude est un fonds profilé. Il est investi à 65% en actions européennes et à 35% en produits de taux. Nous nous préparons à accroître la pondération en actions. S'agissant de la pondération sectorielle du fonds, nous nous intéressons vivement aux sociétés des services informatiques, comme Cap Gemini dans le cadre du CAC 40. Nous revenons également sur les valeurs de la distribution que nous jugeons injustement sous valorisées et surpondérons certaines valeurs industrielles, en particulier Saint Gobain et Schneider. Sur le secteur des TMT, outre les SSII, nous sommes positifs sur Alcatel. Enfin, nous considérons que le secteur de la défense souffre actuellement d'une décote injustifiée, et nous sommes favorables à des titres comme EADS et Thomson CSF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :