Le point sur ... les warrants

La question de l'impact des prix du pétrole sur les profits est au centre des toutes les discussions dans les milieux financiers. Quelles conséquences sur le marché des warrants ?Les investisseurs reviennent aujourd'hui sur des warrants adossés aux actions qui ont été les plus affectées par la hausse des prix du pétrole. Parmi celles-ci, on trouve bien entendu Rhodia, Lafarge ou encore Péchiney. Nos clients partent du raisonnement que les prix du pétrole ne peuvent pas éternellement poursuivre leur envolée, et que les cours de ces valeurs sont aujourd'hui trop éloignées de leurs fondamentaux. Ils optent donc pour des call warrants, leur permettant de jouer un rebond des titres. A l'inverse, Total Fina Elf a énormément bénéficié de l'envolée des prix du brut, et le cours du titre est proche de ses sommets historiques. Il n'existe toutefois pas de stratégie unique sur les sous-jacents adossés à cette action : certains investisseurs jouent un repli du pétrole et se positionnent donc sur des put ; d'autres, impressionnés par la progression des résultats de la compagnie, parient sur une poursuite de la hausse.Les investisseurs continuent-ils de jouer les effets de la recomposition de l'indice EuroStoxx 50 ?Nos clients jouent aujourd'hui une reprise des valeurs les plus affectées par la recomposition de l'indice, au premier rang desquelles France Télécom. Le numéro un français des télécommunications est jugé sous-valorisé malgré la baisse de sa pondération dans l'indice paneuropéen. Les opérateurs privilégient des échéances relativement courtes, avec des prix d'exercice en-dehors de la monnaie. Les call arrivant à maturité en décembre 2000 et dont le prix d'exercice est 140 euros rencontrent par exemple beaucoup de succès.Les marchés américains sont fébriles depuis quelques séances, notamment en raison de la dégringolade de l'euro. Comment réagissent les amateurs de warrants ?Des valeurs telles que Coca-Cola ou McDonald's sont directement affectées par la dépréciation de l'euro par rapport au dollar. Celle-ci entraîne une forte dégradation du chiffre d'affaires dégagé dans l'Union économique et monétaire, faisant peser un risque sur les perspectives de résultats. Nous observons toutefois des anticipations positives des investisseurs, notamment sur les warrants adossés à McDonald's. La chaîne de fast food est aujourd'hui à ses plus bas niveaux depuis plus de deux ans et nos clients jouent majoritairement un rebond. Les warrants adossés à l'indice Nasdaq 100 restent populaires, mais nos clients privilégient des positions très courtes, dépassant rarement la durée d'une séance. Ils jouent donc indifféremment des put ou des call suivant leurs anticipations à très court terme.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.