Le point sur ... les small caps

 |  | 298 mots
Lecture 1 min.
Comment expliquez vous le succès de plus en plus modéré des introductions en Bourse de valeurs internet ?Tout est un problème de flux. De nombreux investisseurs se sont brûlés les ailes sur le Nouveau marché, ces dernières semaines. La récente et vive correction sur les small caps a par conséquent calmé les ardeurs. En attirant moins d'argent, les introductions font les frais du regain de prudence des actionnaires, les gérants de Sicav restant de plus en plus sceptiques face aux valorisation atteintes.Comment évolue, selon vous, la corrélation entre l'indice du Nouveau marché et le Nasdaq ?Etant donné l'importance croissante des investisseurs anglo-saxons sur les marchés des petites et moyennes valeurs, les gérants français ont de plus en plus tendance à calquer leur comportement sur leurs homologues outre-Atlantique. D'où la corrélation quasiment parfaite entre les indices du Nouveau marché et du Nasdaq. Le Dow Jones étant devenu une sorte de marché refuge, à l'instar du marché obligataire, le Nasdaq initie ainsi la tendance pour l'ensemble des Bourses mondiales, petites valeurs en tête. Résultat, on assiste même à des surréactions vis-à-vis de la tendance générale du marché américain des valeurs de croissance, les PE français dépassant de plus en plus leurs homologues. D'où la forte volatilité du Nouveau marché.Quelle est, aujourd'hui, votre allocation sectorielle idéale ?Notre allocation idéale a peu varié, ces derniers mois. Tout au plus sommes nous légèrement ressorti de certaines valeurs de convergence, du fait de leur surévaluation. Etant donné la fébrilité actuelle du marché, nous ne privilégions pas de grand thème, et restons également pondérés sur la plupart des composantes de notre portefeuille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :