Le point sur...la gestion collective

Le Nouveau Marché opère un virage depuis le début du mois d'août et a gagné 20% en une dizaine de séances. Comment considérez-vous ce rebond?Il me semble qu'il s'agit d'un rebond purement technique dans la mesure où il s'accompagne de volumes relativement faibles. Qui plus est, si l'on excepte les 10 sociétés les plus importantes, le flottant des sociétés cotées au Nouveau Marché, est assez réduit, ce qui amplifie tout mouvement de hausse.Il est d'ailleurs intéressant de noter que seuls le Nasdaq et le Nouveau Marché se sont appréciés de manière conséquente au cours des dernières séances. L'IT CAC 50 et le Neuer Markt n'ont pratiquement pas bougé. Néanmoins, ce rebond est le signe d'une appétance toujours importante des investisseurs pour ce type de valeurs. Highwave Optical est à ce titre emblématique : première capitalisation de l'indice à 2,8 milliards d'euros, la valeur se paie 245 fois son chiffre d'affaires estimé pour 2000/2001!Selon une majorité de gérants, ce rebond revêt un caractère non sélectif comme ce fut le cas au début de l'année au plein coeur de la "bulle technologique". Partagez-vous cet avis?Effectivement, une fois encore l'absence de sélectivité du rebond des valeurs technologiques" surprend. L'on observe toutefois un léger critère séléctif. Il semblerait que les valeurs que privilégient actuellement les investisseurs soient celles qui sont directement liées à Internet. C'est le cas notamment des web agencies comme FI System, notamment.Mais encore une fois, il convient de relativiser le rebond actuel du Nouveau Marché, compte tenu de la faiblesse des volumes enregistrés.Quelle est votre stratégie de gestion de la Sicav Centrale Valuetech, investie en valeurs technologiques européennes? Quelles en sont ses valeurs phares?Cette Sicav a été crée en décembre 1999 et nous avons opté pour une stratégie "value", le prix des valeurs est notre critère de choix principal. Pour ce faire, nous avons choisi plusieurs gardes-fous à l'entrée des valeurs au sein du portefeuille.Tout d'abord, nous éléminons toute société qui "fait du business plan"c'est-à-dire une société nouvellement créée ou qui changerait soudainement d'activité. En effet il ne s'agit pas de faire du capital risque. Ensuite, nous éliminons également d'office les valeurs dont les capitalisations boursières sont inférieures à 100 millions d'euros. Enfin, notre portefeuille est composée d'une cinquantaine de lignes afin de répartir le risque et depuis mars nous optons systématiquement pour les leaders de chaque niche, toujours dans un souci de dilution du risque. Nos valeurs phares sont l'opérateur Debitel en Allemagne, le moins cher du marché, Ipsos et Gaumont en France, Olivetti en Italie et les SSII Draka et Pinkroccade en Hollande. Centrale Valuetech détient la première place du classement Micropal et sa performance était de 44,1% au 29 août.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.