Le point sur...les valeurs du Cac 40

 |  | 654 mots
Les valeurs technologiques, notamment les valeurs télecoms, ont subi un violent décrochage en bourse les 2 et 3 août derniers et entraîné pratiquement toutes les valeurs du Cac 40 dans leur chute. Comment considérez-vous ce recul?Nous constatons année après année le même scénario à la même période, c'est-à-dire une correction des marchés en mars-avril sur les valeurs TMT et une réduction de l'écart entre ce type de valeurs et les autres, écart qui se creuse généralement en début d'année. Par la suite, l'on observe des mouvements, souvent violents, à la baisse ou à la hausse mais sans direction précise. Ces mouvements sont généralement des mouvements de court-terme, en grande partie techniques.C'est exactement ce qui s'est passé en bourse les 2 et 3 août derniers avec notamment le repli de 7% d'Alcatel, de 8% pour Sagem ou de 6% pour Nokia. Par ailleurs, les valeurs télécoms ont un calendrier d'émissions d'actions nouvelles particulièrement chargé et qui n'est pas épuisé. Des augmentations de capital sont en effet prévues pour le second semestre. Cet élément peut être retenu comme un facteur explicatif de la correction observée.Enfin, la nouvelle pondération de l'indice EuroStoxx, qui prévoit de prendre en compte le "flottant libre" et non plus la capitalisation boursière totale des sociétés à partir de septembre prochain, pèse sur le cours de certaines valeurs, notamment France Telecom. Mais l'avantage de telles corrections boursières est de fournir l'occasion de se positionner à nouveau sur le secteur des TMT qui reste un secteur très porteur en termes de croissance. Ainsi, nous sommes sur-pondérés sur Alcatel qui est tout à fait optimiste quant à ses performances sur le second semestre, particulièrement au niveau de son carnet de commandes. Alcatel a d'ailleurs publié récemment des résultats semestriels supérieurs aux prévisions des experts en triplant presque son résultat net au premier semestre 2000.A l'inverse, nous sous-pondérons France Telecom, dont l'activité principale, la téléphonie fixe, va continuer de pâtir du développement de l'ADSL. Ces difficultés ne seront d'ailleurs qu'en partie compensées par les activités Internet et de téléphonie mobile.Quelle stratégie menez-vous sur les valeurs dites "défensives" comme les valeurs du secteur de la distribution ou de la pharmacie, qui ont eu tendance à s'apprécier en bourse au cours du mois de juillet?Dans une stratégie de long-terme, nous sommes depuis longtemps tout à fait positifs sur Carrefour par exemple. Carrefour reste la valeur la mieux positionnée de son secteur. La société est leader en Europe, notamment au gré de la reprise de son concurrent Promodès et devrait encore bénéficier d'une croissance forte au cours des trois ou quatre prochaines années.Danone est une valeur très intéressante du fait de son recentrage stratégique tout comme Aventis pour les pharmaceutiques, qui se déleste des activités chimiques héritées de Hoechst au profit d'une réorganisation autour de la branche Sciences de la Vie.Mais encore une fois, il s'agit du simple mouvement de balancier qui s'amorce par la correction sur les TMT et se poursuit par le regain d'intérêt porté aux valeurs de l'ancienne économie et que l'on observe depuis quelques années déja. Plus précisément, quelle stratégie d'investissement menez-vous dans la gestion de la Sicav Haussmann France que vous gérez pour la banque Worms? Quelle est la performance de cette Sicav sur ces derniers mois?Haussmann France reste une Sicav orientée croissance, largement investie sur les valeurs TMT. Toutefois nous sur-pondérons des valeurs comme Danone, Aventis ou Carrefour.En termes de performance, Haussman France affichait une progression de 109,89% au 28 juillet dernier. Sur 52 semaines, cette progression s'établit à 154,76%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :