Le point sur ... les valeurs du CAC 40

Aucune tendance sectorielle ne se dégage actuellement du marché parisien. Cette situation va-t-elle perdurer dans les prochains mois ?« Nous sommes effectivement entrés, depuis quelques semaines, dans un marché de « stock picking » : les investisseurs privilégient des décisions au cas par cas, au détriment des grands mouvements sectoriels. Conséquence : l'indice CAC 40 s'est cantonné dans des marges réduites depuis le mois de juin, entre 6.400 et 6.600 points. « Pour autant, les prochains mois pourraient donner lieu à une reprise de l'indice. Les gérants bénéficient toujours d'un afflux de liquidités qui n'ont pas forcément été investies sur les marchés. Par ailleurs, il est intéressant de constater que, hors France Télécom, le CAC est resté bien orienté lors des dernières semaines, témoignant de la bonne santé du marché parisien. « Dernier élément positif, la fin du règlement mensuel constitue une bonne nouvelle, notamment pour les gérants étrangers peu familiers avec ce système de paiement différé. En rapprochant son fonctionnement des autres marchés européens, la place parisienne pourrait attirer de nouveaux flux de capitaux. Pour les particuliers, les mécanismes bancaires prévus en remplacement du RM permettront toujours de profiter d'un effet de levier. »Dans quels secteurs anticipez-vous de prochains mouvements de restructuration ? Quelles sont les valeurs qui pourraient en profiter ?« La restructuration pourrait se poursuivre dans le secteur de la grande distribution après la fusion entre Carrefour et Promodès. Casino Guichard, pénalisé par une taille insuffisante, ne peut pas faire jeu égal, aujourd'hui, avec les principaux leaders européens. Le groupe pourrait donc faire l'objet d'une offre, soit en provenance d'Auchan pour former un groupe capable de concurrencer Carrefour, soit de Wal-mart qui trouverait là une porte d'entrée sur le marché français. Le cours du titre reflète d'ailleurs toujours l'application d'une prime spéculative. « Dans le secteur bancaire, il paraît improbable que la Société générale reste isolée. Elle pourrait notamment se rapprocher d'une banque espagnole. Ces dernières ont fait la preuve de leur capacité à rentabiliser un réseau de banque de détail, ce dont pourrait tirer partie la Générale. Autre regroupement possible, le Lyonnais et le Crédit Agricole semble bien partis pour fusionner sous l'oeil bienveillant des responsables politiques. « Le secteur des médias, enfin, pourrait être agité de nouveaux soubresauts. France Télécom, qui acquiert à prix d'or des licences de téléphonie mobile de troisième génération, devra les rentabiliser en vendant des contenus sur les terminaux de ses abonnés. L'opérateur pourrait donc développer, en interne ou par voie d'acquisition, des contenus propres générant une marge supérieure à celle du simple accès au réseau de télécommunication. Cette évolution est nécessaire si France Télécom ne veut pas être assimilé, à l'avenir, à un simple fournisseur de services collectifs comme l'est par exemple Suez. »Quelles valeurs sur-pondérez vous actuellement dans le CAC 40 ?« Je reste positif sur le secteur des semi-conducteurs, et donc sur ST Microelectronics. Le haut du cycle, si souvent annoncé par les analystes, n'interviendra pas selon moi avant 2001. STM devrait de plus bénéficier de son bon positionnement sur les mémoires. « Dans le secteur des médias, le groupe Vivendi reste lourdement décoté. La fusion avec Seagram constitue un pari risqué, mais audacieux, un peu comme l'était le rapprochement de Renault et Nissan l'an dernier. A 80 euros, le titre constituait clairement une très bonne opportunité d'achat. « Je suis enfin très confiant dans le perspectives du groupe agro-alimentaire Danone. La stratégie mise en oeuvre depuis plusieurs années par Franck Riboud - à savoir le recentrage sur les coeurs de métier du groupe et la réduction du nombre de marques - commence aujourd'hui à porter ses fruits. Danone dispose en la matière d'une véritable avance sur ses principaux concurrents. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.