Le point sur ... les small caps

Les petites valeurs de croissance sont brutalement reparties à la hausse au cours des dernières séances. Comment l'expliquez vous et craignez vous le retour d'une vagues spéculative sur ces marchés ?« Ce rebond est tout à fait normal. Le faible niveau des cours a déclenché une vague d'achats graphiques de la part des gérants. Beaucoup de valeurs sont concernées à commencer par les SSII et les agences web. Ces dernières profitent également des bons résultats publiés par Fi System, l'une des sociétés les plus emblématiques du secteur. « Autre facteur positif, l'indice américain des valeurs de croissance - le Nasdaq - se tient particulièrement bien depuis quelques séances, apportant un soutien aux marchés européens de petites capitalisations. Le rebond actuel n'a donc rien d'anormal et il ne peut en tout cas pas être attribué à la constitution d'une nouvelle bulle spéculative. »Plusieurs secteurs se sont illustrés par des performances boursières spectaculaires la semaine dernière, notamment les SSII et les éditeurs de jeux vidéos. Ces envolées sont-elles justifiées ?« Ces deux secteurs ont en commun d'avoir été parmi les plus durement sanctionnés lors de la correction intervenue au printemps. L'effondrement des cours s'expliquait par le ralentissement inattendu de la croissance de ces marchés, en raison de la transition vers une nouvelle génération de consoles pour les jeux vidéos et de la contraction des dépenses informatiques des entreprises après le passage à l'an 2000 pour les SSII. « En dehors de ce point commun, la situation de ces deux secteurs d'activité reste aujourd'hui très différente. Alors que nous attendons, pour le quatrième trimestre 2000, une forte reprise des niveaux de valorisation des SSII à mesure que se confirmeront les signes de reprise de la demande, la visibilité est moindre pour les éditeurs de jeux vidéos. Les retombées positives du lancement de la Playstation II ne se feront en effet ressentir qu'en début d'année 2001, et non à la fin 2000 comme espéré initialement. Une raison à cela : Sony ne sera pas en mesure de fournir suffisamment de consoles en fin d'année, et les marchés européens ne seront donc que très tardivement approvisionnés. Le rebond de la demande de jeux vidéos devrait donc être limité, et nous appelons à la prudence sur ce secteur d'activité. Nous considérons toutefois que la société Cryo, qui est largement positionnée sur les jeux en ligne, présente une moindre dépendance à l'égard de la PSII, et constitue donc un placement intéressant. »Pour conclure, quelles sont les valeurs qui vous semblent aujourd'hui disposer du meilleur potentiel de rebond ?« Sylis est l'une de mes SSII favorites. Cette société a un PE relatif faible, indiquant une décote par rapport au reste du secteur. Elle est ensuite l'une des seules à avoir atteint ses objectifs au cours du premier semestre. « Parmi les agences web, il me semble qu'Himalaya est susceptible de rebondir sur la foi de ses résultats à venir. « Un pari, enfin : l'éditeur de logiciels de gestion de trésorerie XRT-Cerg a connu une véritable descente aux enfers depuis la publication de résultats très décevants pour le premier semestre. Il s'agit toutefois d'une entreprise leader sur son secteur d'activité, et qui pourrait profiter d'un développement judicieux à l'étranger. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.