Clôture : baisse de 3,2%du Nasdaq et de 1,2% du Dow

 |   |  518  mots
Les indicesL'indice Dow Jones a terminé la journée en baisse de 128,38 points à 10596,54. Le S&P perd 27,29 points à 1408,99. L'indice composite du Nasdaq recule de 111,09 points à 3361,01.La tendanceLe moral des investisseurs de Wall Street flanche de plus en plus nettement. Voici maintenant plusieurs semaines que la conjonction d'indices macro-économiques pointant en direction d'un ralentissement de la croissance et d'une succession de plus de 250 " profit warnings " se sont ajoutés à des facteurs exogènes tels que la hausse du prix du pétrole et l'affaiblissement de l'euro pour les convaincre à tout le moins de cesser d'acheter, et le plus souvent de se désengager du marché des actions. Ce mouvement a surtout pénalisé les vedettes du Nasdaq qui ont de plus en plus de mal dans ce contexte à justifier des multiples qui pour certaines d'entre elles dépassent encore la centaine.Vendredi, la correction a pris un tour plus violent encore. On a ignoré les aspects positifs du rapport mensuel sur l'emploi (l'Amérique a encore des réserves de productivité) pour n'en retenir que les implications inquiétantes : la création de 252 000 emplois au cours du seul mois de septembre renforce le risque de tensions inflationnistes.Le résultat est sans appel : le Nasdaq abandonne 3,2% au cours de la séance ; l'indice composite a perdu 8,5% depuis le début de la semaine, 17,4% depuis le début de l'année. Plus inquiétant : les trois grands indices new-yorkais sont dans le rouge pour la cinquième semaine consécutive. Et cela ne leur était pas arrivé depuis avril 1997.Les valeursL'Internet semble avoir définitivement perdu sa capacité à ensorceler les marchés. Priceline (moins 0.25 à 5.5625) continue de s'effondrer alors que son business model fait la preuve de sa fragilité avec la fermetures de deux de ses sociétés affiliées. Yahoo, numéro un mondial de la toile, abandonne 3.4375 à 81.25. Amazon, le champion du commerce électronique, recule de 2 à 31.5625. Cisco perd 1.375 à 56.1875. Et que dire de la chute libre du créateur de site Razorfish, à qui un profit warning coûte une chute de 3.75 à 5?AT&T poursuit sa descente aux enfers. Salomon Smith Barney abandonne sa recommandation d'achat et le titre perd dans la foulée 1.625 à 27.25. Depuis l'initiation de cette recommandation, le 29 novembre dernier, l'action AT&T a perdu 64% de sa valeur. Au delà du cas de " Ma Bell ", Nortel (moins 4.4375 à 62.3125) atteste de la désaffection de plus en plus nette vis à vis des valeurs télécom.L'orientation de plus en plus négative des marchés a logiquement précipité la chute des grandes maisons de titres, qui devraient en faire les frais. Merrill Lynch chute de 5.125, soit 7.73%, à 61.1875; Bear Stearns de 5.0625, soit 7.98%, à 58.375 et Morgan Stanley Dean Witter de 7.75, soit 8.42%, à 84.25.Le marché obligataireLes bons du Trésor à trente ans sont en léger repli; ils affichent un cours de 105 21/32, pour un rendement de 5,84%.Le dollarCet après-midi à New York, l'euro cotait 0,8684 dollars, et le dollar affichait un cours de 108,81 yens.NB : les chiffres cités sont ceux disponibles au moment de la fermeture des marchés ; ils ne correspondent pas nécessairement aux cours officiels de clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :