Consors France prévoit d'atteindre l'équilibre financier cette année

 |  | 521 mots
Lecture 2 min.
/>Consors France, l'un des principaux courtiers en ligne français, connaît une croissance extrêmement forte de son activité depuis le début de l'année: il prévoit d'atteindre l'équilibre financier en 2000 et de tripler son chiffre d'affaires par rapport à 1999, a indiqué jeudi Thierry Leyne, président du conseil de surveillance de la société. Au cours d'une assemblée générale mixte des actionnaires de la société, M. Leyne a indiqué que "pour 2000, Consors France devrait atteindre un chiffre d'affaires de 177 millions de francs (27 millions d'euros), dont les deux tiers proviendront de la bourse en ligne et un tiers des ordres passés pour le compte d'investisseurs institutionnels". Le résultat net 2000 sera "autour de l'équilibre, probablement un peu positif", a ajouté M. Leyne. Consors France a pour ambition de devenir le "leader français du courtage en ligne" avec un rythme d'ouverture de comptes plus rapide que ses concurrents depuis le début de l'année, a indiqué de son côté Yves Naccache, président du directoire de Consors France. Pour financer sa croissance, la société ne fera pas appel au marché, mais sa maison-mère, le courtier allemand Consors Discount Broker, va injecter très prochainement 12,5 millions d'euros (82 MF) par le biais d'une augmentation de capital réservée. En 1999, Consors France avait affiché une perte nette de 8,8 millions de francs, en raison de lourds investissements en marketing, pour un chiffre d'affaires de 57,5 millions de francs. La stratégie de Consors France est différente de la plupart des courtiers en ligne (Self Trade, Fimatex...), qui ne comptent pas atteindre l'équilibre financier avant plusieurs années. Au 15 mars, Consors France avait 13.000 comptes, contre seulement 2.700 à la fin 1999, a indiqué M. Leyne, "ce qui représente une surprise". Le rythme d'ouverture de comptes s'est nettement accéléré en début d'année et il a atteint pendant la deuxième semaine de mars 400 comptes par jour, a précisé Yves Naccache, président du directoire de Consors France. "A l'exception de e-Cortal, qui inclut dans ses calcul les comptes par minitel et kiosque micro, nous pensons être les mieux placés pour devenir les leaders dès la fin de cette année", a estimé M. Naccache. Selon les chiffres publiés récemment par les différents courtiers, Consors France se situe actuellement à la cinquième place sur le marché français, derrière e-Cortal (56.000 comptes), Fimatex (41.200 dont environ 15.000 en Allemagne), Ferri (plus de 18.000) et Self Trade (17.000). Le rythme d'ouverture de comptes se situe entre 100 par semaine pour Bourse Direct et 300 par semaine pour Fimatex. Consors France emploiera 130 personnes à fin mars, contre 79 à fin décembre et va emménager dans de nouveaux locaux en juin prochain. Par ailleurs, Consors France confirme avoir demandé en janvier aux autorités boursières le transfert de son action du Marché Libre au Nouveau Marché de la Bourse de Paris. Le dossier est "en cours d'instruction", a précisé M. Leyne. La société va également procéder, début avril, à la division par 10 du nominal de l'action, a précisé M. Leyne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :