La Société Générale se lance dans le courtage en ligne au Japon avec NEC

 |  | 214 mots
Lecture 1 min.
SG Online sera une émanation du courtier en ligne de SG, Fimatex, filiale de SG récemment introduite en bourse et déjà implantée en France et en Allemagne. Le service sera géré par une filiale de SG à Tokyo tandis que NEC, qui ambitionne de devenir l'un des principaux fournisseurs d'accés à l'internet au Japon, apportera son expertise technologique et sera chargé de la maintenance. SG Online se donne pour objectif d'obtenir 300.000 comptes dans les trois prochaines années. Le service emploiera alors 500 personnes. La banque, cotée à Tokyo depuis le 15 février, entend ainsi être l'un des acteurs majeurs du marché. "Depuis la dérégulation des commissions sur les transactions boursières en octobre 1999, le nombre d'investisseurs utilisant le courtage en ligne a bondi", avec 500.000 comptes en janvier, a indiqué le président de la Société générale, daniel Bouton. SG Online permettra aux particuliers de réaliser des transactions en temps réels via l'internet ou des connections directes utilisant le système GTS (Global Trading System) développé par Fimatex. NEC fera bénéficier, pour attirer la clientèle, de son fournisseur de service Biglobe, le deuxième au Japon avec un portefeuille de 2,85 millions d'abonnés, que le groupe ambitionne d'accroître à 10 millions en 2002.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :