La Deutsche Bank se convertit à la nouvelle économie

 |  | 459 mots
Lecture 2 min.
La première banque privée allemande, la Deutsche Bank, a annoncé une double alliance stratégique dans l'internet avec d'une part le numéro un mondial du logiciel industriel, l'allemand SAP et d'autre part le fournisseur d'accés internet, AOL Europe, joint venture entre AOL America et Bertelsman. Le président de la Deutsche Bank, Rolf Breuer, s'est dit prêt investir un milliard d'euros par an dans de nouvelles initiatives d'e-commerce. Les ressources nécessaires pour le financement de cette ambition proviendront de la cession du portefeuille de participations industrielles de la banque."Dans les années à venir, l'internet va fondamentalement changer la face de l'environnement bancaire. Nous saisissons ce défi révolutionnaire en restructurant nos activités et en coopérant avec des partenaires dans le but d'optimiser les nouvelles opportunités", a relevé le président du directoire de la Deutsche Bank, Rolf Breuer. L'accord avec SAP permettra à la Deutsche Bank d'offrir ses services en ligne de paiement et de réglement aux entreprises utilisatrices de la plateforme mysap.com lancé par SAP dans le courant de l'automne dernier. La filiale de banque de détail de la Deutsche Bank, Deutsche Bank 24, a quant à elle conclu un accord de partenariat avec AOL Europe pour développer une plateforme de banque et de courtage en ligne. Cet accord intervient alors que la Deutsche Bank avait scellé à la fin de l'année dernière une autre alliance stratégique avec un concurrent d'AOL, Yahoo!Inc. L'accord avec Yahoo!Inc. permet aux clients de la Deutsche Bank d'accéder à leurs comptes via les pages Yahoo. Parallèlement la Deutsche Bank propose à ses clients une carte co-marquée avec Yahoo qu'ils peuvent utiliser pour le réglement de leurs achats en ligne.La banque va créer deux plate-formes distinctes pour l'internet. L'une, "Moneyshelf.com", un portail financier pour les particuliers, sera lancée en fin d'année en Allemagne et étendue en Europe par la suite. Moneyshelf.com devrait atteindre un million de clients à moyen terme. La seconde plate-forme, "dbmarkets.com", pour les entreprises, permettra d'accéder à des services de transactions spécialisées orientés autour des matières premières et des produits semi-finis (aciers, produits chimiques et plastiques, notamment). A la fin du mois dernier Deutsche Bank s'était allié avec Mannesmann pour développer un service bancaire pan-européen accessible par téléphone mobile. Ce service permettra à ses abonnés d'utiliser leur numéro de portable comme numéro de compte bancaire et devrait être opérationnel d'ici la fin de l'année.Enfin, la Deutsche Bank a annoncé la création de deux fonds dotés de 150 millions d'euros chacun, destinés à des investissements dans des sociétés de l'internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :