Hutchison Whampoa pourrait s'allier à Tiscali pour briguer une licence UMTS en Italie

 |   |  417  mots
Hutschison Whampoa pourrait devenir ce week-end le principal allié du fournisseur d'accès à l'internet italien Tiscali pour la course aux licences UMTS dans la péninsule, annonce vendredi le Financial Times. L'alliance entre Tiscali et le puissant conglomérat hongkongais pourrait être annoncée dès ce week-end, avant l'assemblée générale de Tiscali, précise le quotidien britannique. Hutschison pourrait acquérir jusqu'à 50% du capital du consortium Andala, créé par Tiscali dans la perspective de l'attribution prochaines des licences de téléphonie mobile de troisième génération.Hutschison Whampoa a conclu dernièrement une alliance avec le néerlandais KPN et le japonais NTT DoCoMo pour prendre position sur le marché européen de la téléphonie mobile de troisième génération. Les trois alliés ne cachent leur ambition de décrocher des licences UMTS sur les principaux marchés du continent et soulignaient, en présentant, leur partenariat que la Grande-Bretagne, la Belgique, la France et l'Allemagne "comptent au total 210 millions de clients et devraient représenter une valeur de 200 milliards d'euros en 2010". En Grande-Bretagne, le consortium créée par Hutchison, baptisé Hutchison 3G UK Holdings, a obtenu une licence pour commencer à exploiter un réseau de troisième génération dès l'an prochain. En Allemagne, l'alliance tripartite est présente dans les enchères entamées lundi dernier par l'intermédiaire d'E-Plus, opérateur mobile local contrôlé par KPN.En Italie, une alliance entre Tiscali et Hutschison Whampoa constituerait un nouveau revers pour Deutsche Telekom en Italie. Après le projet de fusion ratée avec Telecom Italia l'an dernier, l'opérateur allemand a dû sortir récemment du capital de l'opérateur Wind, dont il détenait 24,5% aux côtés de France Télécom et d'Enel.Mercredi, Tiscali avait indiqué être en négociation avec plusieurs alliés potentiels dans le cadre d'Andala, parmi lesquels Deutsche Telekom. Outre Tiscali, Andala compte parmi ses actionnaires la holding Hdp et sa filiale dans l'édition RCS Editori, ainsi que CIR (holding financière contrôlée par Carlo di Benedetti) et la banque Sanpaolo IMI. A sa tête se trouvent Renato Soru, fondateur et PDG de Tiscali, ainsi que Franco Bernabe, ancien PDG de Telecom Italia, qui avait appelé Deutsche Telekom à l'aide pour contrer l'OPA d'Olivetti au printemps 1999. Cotée sur le Nuovo mercato italien, Tiscali gagnait 1,32% vendredi en fin de matinée, à 51,40 euros. A Francfort, Deutsche Telekom gagnait 1,5%, à 45,97 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :