Ericsson et Microsoft concrétisent leur alliance dans l'internet mobile

 |  | 400 mots
Lecture 2 min.
Le suédois Ericsson (télécoms) et l'américain Microsoft (logiciels) ont annoncé lundi à Stockholm le lancement formel d'Ericsson Microsoft Mobile Venture (EMMV), une société conjointe visant à donner, via internet, un accès aux services en ligne "n'importe où, n'importe quand et sur n'importe quel terminal". EMMV, dont la création avait été annoncée en décembre, vise notamment à développer des solutions de gestion du courrier électronique sur la base du système d'exploitation Windows 2000 de Microsoft, en utilisant les technologies conçues par Ericsson pour les téléphones nomades. Détenue à 70% par Ericsson et à 30% par Microsoft, EMMV mettra sur le marché d'ici à la fin de l'année des solutions destinées aux opérateurs pour accroître les fonctionnalités des téléphones portables. La société, qui vise le marché mondial des opérateurs, est déjà en discussion avec des opérateurs aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Scandinavie.Ulf Varin, nommé président EMMV, a assuré lundi que le projet aurait un effet positif sur les résultats d'Ericsson.Les solutions d'EMMV devraient permettre aux clientèles professionnelle et particulière d'envoyer et de recevoir des messages électroniques à partir d'un téléphone mobile doté du protocole WAP ("wireless application protocol"). Selon Ericsson, les téléphones mobiles et autres terminaux mobiles constitueront dès 2003 les principaux outils d'accès à l'internet, et le nombre d'abonnés mobiles à l'internet atteindra le milliard en 2005. Ericsson et Microsoft ont également indiqué qu'ils coopéraient parallèlement pour développer la technologie "Bluetooth", une technologie de communication et de synchronisation à distance des terminaux électroniques. Soutenue par la plupart des industriels, la technologie "Bluetooth", dont le lancement commercial est prévu d'ici à la fin de l'année, doit permettre à ces terminaux de communiquer entre eux par ondes radio, sans alignement de ports.En décembre dernier, l'annonce de l'alliance entre Ericsson et Microsoft était apparue comme un revers important pour le britannique Psion, qui espérait alors que son système d'exploitation pour terminaux mobiles Epoc pourrait devenir la norme en matière d'internet mobile. Psion et Ericsson sont d'ailleurs tous deux membres du consortium Symbian, qui vise à favoriser l'usage d'Epoc et qui réunit également Nokia, Motorola et Matsushita (Panasonic). En avril, le Japonais Sony avait annoncé avoir choisi Symbian pour les prochaines générations de ses terminaux mobiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :