AT & T dispose d'un centre de surveillance géant pour contrer les hackers

La première compagnie de télécommunications américaine AT & T a inauguré hier un centre de surveillance géant pour son réseau de transmission de la voix, de l'image et des données, au moment où plusieurs sites Internet font l'objet d'attaques d'origines inconnues. "Il s'agit du centre de télécommunications le plus avancé au monde", a affirmé Michael Armstrong, le PDG d'AT & T, lors de la cérémonie à Bedminster (New Jersey, nord-est). La construction de ce nouveau centre a été rendue nécessaire par le développement du réseau d'AT & T, qui a rendu le précédent obsolète. "C'est le système nerveux central de l'économie mondiale", a poursuivi Michael Armstrong dévoilant le mur d'écrans géant où apparaissent toutes les données sur les réseaux filaires, mobiles et de transmission par l'internet. "En 1999, nous avons augmenté chaque mois les capacités du réseau d'une quantité équivalente aux capacités totales au début de ce même mois", a-t-il ajouté, en précisant que les quantités de fibres optiques installées chaque jour dans le monde permettraient de faire deux fois le tour de la terre. Le centre de surveillance n'a toutefois détecté aucun trafic anormal vers les sites Internet qui ont fait l'objet d'attaques massives depuis mardi. Cela s'explique par le fait qu'AT& T n'assure aux Etats-Unis que les communications longues distances et internationales et n'est pas présente sur le marché des appels locaux. "Nous n'avons aucune trace sur notre réseau des attaques des pirates sur Yahoo, E-Bay ou les autres sites. Sans doute car il s'agit d'individus utilisant leur propre prestataire d'accès à l'internet (internet service provider, ISP)", a estimé Gloria Mazza, l'une des responsables Global Network Operations Center. Les accès à l'internet se font majoritairement par des appels locaux vers les ISP et échappent ainsi à la surveillance d'AT & T, la seule compagnie américaine à couvrir en filaire l'ensemble du territoire national. Le nouveau centre est trois fois plus grand en surface que l'ancien, installé dans un bâtiment voisin, et emploie 150 personnes à plein temps. Il doit surveiller un réseau qui en 1999 a acheminé 88,5 milliards d'appels vocaux, soit environ 280 millions par jour. Le record a été atteint le 16 novembre dernier avec 328,7 millions d'appels, en raison de la diffusion d'un jeux télévisé très populaire aux Etats-Unis. Pour les données, le volume atteint 75 terabytes (75.000 milliards de bytes, l'unité de mesure de transmission de données). Par comparaison, la bibliothèque du Congrès, considérée comme la plus grande aux Etats-Unis, continent l'équivalent de 29 terabytes. Le réseau national d'AT & T utilise à 98% la fibre optique qui couvre actuellement un réseau de 53.000 miles (86.000 kilomètres) aux Etats-Unis. L'augmentation des capacités est aujourd'hui principalement le fait des développements technologiques qui ont permis de faire passer les capacités des câbles de fibre optique d'une gamme de 16 fréquences lumineuses à 32 actuellement, l'objectif étant d'attendre 200 dans les prochaines années.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.