L'euro dopé par la poussée des prix américains

 |  | 338 mots
Le risque inflationniste qui préoccupait tant le président de la Réserve fédérale (Fed), Alan Greenspan jusqu'en décembre dernier a-t-il vraiment disparu ? On peut s'interroger après la publication vendredi des chiffres des prix à la production pour le mois de janvier. Ils affichent une progression de 1,1% par rapport au mois précédent tandis que l'indice de base, hors énergie et alimentation, augmente lui de 0,7%. Ces hausses surprennent désagréablement les économistes qui tablaient majoritairement sur une progression de 0,3% de l'indicateur global, et de 0,1% hors énergie et alimentation. Cette poussée de fièvre fait craindre une résurgence des tensions inflationnistes aux Etats-Unis. Une menace inquiétante alors que l'économie américaine marque très sérieusement le pas. Les chiffres de la production industrielle publiés cet après-midi également en sont un nouveau témoignage. Attendue stable par les économistes, elle a baissé de 0,3% en données corrigées des variations saisonnières (CVS ) en janvier, après un recul de 0,5% le mois précédent, a annoncé le conseil de la Réserve fédérale. Le taux d'utilisation des capacités industrielles est ressorti à 80,2%, un plus bas niveau depuis août 92, après 80,7% en décembre.La production manufacturière a diminué de 0,1%, comme en décembre, affichant sur un an une hausse de 2,0%. C'est sa quatrième baisse mensuelle consécutive. La Fed note que le rythme annuel de production de véhicules automobiles a diminué à 10,3 millions en janvier après 11 millions en décembre.Ces mauvaises nouvelles sur la santé de l'économie américaine ont immédiatement redonné de la vigueur à l'euro. la monnaie européenne, qui valait 0,9109 dollar avant la publication de ces statistiques, a immédiatement rebondi. En fin d'après-midi vendredi, l'euro s'échangeait 0,9207 dollar, effaçant ainsi son accès de faiblesse des jours précédents. L'euro était retombé sous la barre des 91 cents, revenant sur ses niveaux de la fin du mois de décembre.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :