Regain d'optimisme de la Banque de France

 |  | 322 mots
L'activité en France devrait "continuer de croître dans tous les secteurs" au cours des prochains mois, et la croissance devrait atteindre 0,7% au premier trimestre 2001, affirme ce matin la Banque de France (BdF) dans son enquête de conjoncture mensuelle de janvier. La BdF revoit ainsi en hausse de 0,1 point sa précédente prévision. Cette révision "est due, notamment, à un rebond des facteurs liés à la demande, grâce à la nette reprise de la production et des livraisons et à la hausse du taux d'utilisation des capacités de production", explique la BdF. Selon les experts de la banque, ces évolutions permettent d'anticiper une poursuite de l'expansion de l'activité dans tous les secteurs, mais ces perspectives de croissance s'accompagnent d'un redressement des prix des produits finis, même si ceux des matières premières tendent à se stabiliser. Pour janvier, les chefs d'entreprise interrogés font état d'un net redressement de l'activité industrielle, "ce qui a porté le taux d'utilisation des capacités de production à son plus haut niveau depuis octobre 1990". L'activité commerciale a également vivement progressé le mois dernier. Les patrons font aussi état, pour l'ensemble de l'année, de programmes d'investissement significatifs qui "visent aussi bien la modernisation des équipements que l'extension des capacités productives". La demande interne et externe s'est renforcée en janvier et les carnets de commandes "sont toujours jugés bien garnis dans l'ensemble des secteurs". La Banque de France fait également état d'une hausse des effectifs dans l'industrie, le bâtiment et les services marchands, alors qu'ils se stabilisent dans le commerce.Ce regain d'optimisme de la Banque de France est cohérent avec la dernière enquête de conjoncture de l'Insee auprès des ménages. Selon cette étude, le moral des Français avait atteint en janvier un sommet historique à +7. Confiants pour l'avenir, les ménages affirmaient une volonté de consommer plus importante que par le passé. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :