La CDC abaisse ses prévisions de croissance

 |  | 296 mots
Lecture 1 min.
La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) a de nouveau révisé en baisse son indicateur avancé d'activité pour les deuxième et troisième trimestres 2001, et fait état d'un indice de retournement en net repli. Dans ses dernières prévisions publiées mardi, la banque chiffre à 0,4% la croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) tant au deuxième qu'au troisième trimestres, alors qu'elle anticipait début mai une hausse de 0,5% sur ces deux périodes (en mars, le deuxième trimestre était même prévu en hausse de 0,6%). Sur la base de ces projections, l'acquis statistique de croissance cette année - si l'année se terminait sur son niveau de la fin septembre - serait de l'ordre de 2,1%, ajoute la CDC. De son côté, le gouvernement anticipe une croissance moyenne de 2,9% sur l'ensemble de l'année. La Caisse des dépôts souligne que les perspectives générales de production en France "se sont carrément écroulées" en avril et en mai, que les carnets de commandes globaux et étrangers restent en recul dans tous les secteurs et surtout dans les biens intermédiaires et d'équipement, ce qui confirme le ralentissement des partenaires de la France. Le niveau des stocks, qui continue de progresser, confirme aussi le ralentissement de la demande. Par contre, la consommation des ménages en produits manufacturés est restée favorable à la croissance malgré son fléchissement. Quant au chômage au sens du BIT, il s'est légèrement aggravé en avril mais la banque n'y voit qu'une "pause" après une amélioration quasi-continuelle de trois ans, qui "ne remet pas en cause pour le moment l'impact positif de l'emploi sur la croissance", souligne la banque.Avec Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :