1,4 milliard de francs pour les éleveurs français

 |   |  242  mots
Le gouvernement avait promis de venir en aide aux éleveurs si les ministres de l'Union européenne réunis à Bruxelles en début de semaine pour le Conseil agricole des Quinze ne parvenaient pas à se mettre d'accord pour débloquer des aides directes. La France n'étant pas parvenue à convaincre ses partenaires, et au premier chef l'Allemagne, le gouvernement doit donc s'exécuter. Le ministre de l'Agriculture, Jean Glavany, a annoncé cet après-midi l'octroi d'une aide directe nationale de 1,4 milliard de francs pour les éleveurs mis en difficulté par la crise de la "vache folle", dont un milliard de francs réservés par "solidarité à l'égard des éleveurs les plus touchés", selon le texte de sa déclaration lue aux organisations syndicales.Au total, précise le ministre, ce sont près de 100.000 éleveurs qui pourront bénéficier d'une aide, soit un éleveur sur trois. L'aide sera plafonnée à 30.000 francs par exploitation, sauf cas particulier comme celui des engraisseurs, qui pourront obtenir jusqu'à 100.000 francs. Ces nouvelles aides ont obtenu le feu vert de Bruxelles qui a autorisé les Etats membres de l'Union européenne à verser des aides directes aux agriculteurs à condition que les pertes subies aient un caractère exceptionnel, que les aides soient limitées dans le temps et qu'elles ne "surcompensent" pas les pertes de revenu.Selon les calculs du ministre de l'Agriculture, "la filière bovine recevra au total une aide de 4,4 milliards de francs".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :