Record de créations d'emplois en 2000

 |  | 374 mots
En période électorale, il est rare que l'on se prive de s'attribuer le mérite d'un bon chiffre. La ministre de l'Emploi et de la Solidarité, Elisabeth Guigou n'a pas failli à la tradition ce matin. Dans un communiqué, elle s'est réjoui, de la hausse de l'emploi en 2000 qui a représenté "la plus forte progression jamais enregistrée en France" liée, selon elle, aux "politiques de l'emploi du gouvernement". Selon les statistiques provisoires du ministère, près de 520.000 emplois ont été créés l'an dernier dans le secteur concurrentiel, soit un nouveau record de progression annuelle (+3,6%) depuis 30 ans. Au quatrième trimestre, l'emploi salarié a augmenté de 0,8%. Cette augmentation est la 17ème hausse trimestrielle consécutive depuis fin 1996.Elisabeth Guigou, jetant une pierre dans le jardin du Medef, a tenu à souligner que "les difficultés de recrutement parfois signalées dans la construction n'ont pas empêché les recrutements qui se sont poursuivis à un rythme soutenu dans ce secteur" qui, "depuis mi-1999, crée à nouveau des emplois". L'an dernier, les créations d'emplois dans la construction ont progressé de 4,8%. Pour la ministre de l'Emploi et de la Solidarité, il ne fait aucun doute que "ce résultat est dû aux politiques de l'emploi menées par le gouvernement dans un contexte dynamique, notamment la réduction du temps de travail ou les dispositifs d'accompagnement des demandeurs d'emploi les plus en difficulté". Par ailleurs, l'Insee a publié aujourd'hui les résultats de son enquête dans l'industrie. D'après les chefs d'entreprise interrogés en janvier 2001, l'investissement industriel en valeur en France aurait progressé de 11% en 2000 par rapport à 1999 pour l'ensemble de l'industrie, et de 12% pour l'industrie manufacturière. Les prévisions des chefs d'entreprise de l'industrie font état d'une progression toujours soutenue de l'investissement pour 2001. L'investissement progresserait ainsi de 9% dans l'ensemble de l'industrie, et également de 9% dans l'industrie manufacturière. Les industriels ont majoré leurs prévisions par rapport à leurs précédentes estimations au mois d'octobre qui anticipaient pour l'année en cours une progression de 5% seulement. D'après les experts de l'Insee, l'investissement devrait être particulièrement élevé en 2001 dans la branche des biens d'équipement, attestant de la vigueur de la demande adressée à ce secteur. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :