La demande mondiale de pétrole revue à la baisse pour 2001

 |   |  258  mots
L'Agence Internationale de l'Energie met un bémol à ses prévisions. Dans son rapport mensuel, l'AIE indique que la "demande mondiale de pétrole pour 2001 a été réduite de 140.000 barils par jour, à 1,5 million de barils par jour". Pour expliquer ce mouvement, l'Agence Internationale de l'Energie avance un certain nombre de facteurs: le prix élevé du baril de brut - à Londres la semaine dernière, le baril de Brent est passé brièvement au-dessus des 30 dollars -, le temps relativement doux en Europe et en Asie et le ralentissement de la croissance mondiale.Depuis l'annonce à la mi-janvier de la décision de l'Opep de réduire sa production de 1,5 million de baril par jour, les prix du pétrole ont augmenté d'une façon régulière. Ce mouvement a été accentué par des stocks qui ont touchés des plus bas historiques dans certaines régions des Etats-Unis. L'AIE indique également que les prix de l'essence ont augmenté des deux côtés de l'Atlantique en janvier, de 18% aux Etats-Unis et de 10% en Europe. L'Agence Internationale de l'Energie souligne que la production mondiale a cependant continué à progresser en janvier dernier, à 77,9 milliards de barils par jour en moyenne, notamment du fait de l'Irak qui s'est rapproché de son pic de production atteint l'automne dernier.Vers 11 heures ce matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison la plus rapprochée en mars, référence sur l'International Petroleum Exchange, se négociait à 28,96 dollars, en repli par rapport à son cours d'ouverture à Londres, soit 29,30 dollars. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :