Bonne résistance pour la production industrielle française

 |  | 343 mots
L'activité industrielle française s'est tenue plutôt mieux que prévu à la fin de l'année dernière. Selon les chiffres publiés ce matin par l'INSEE, la production industrielle a en effet augmenté de 0,1% en décembre par rapport au mois précédent. Sur un an, la hausse est de 2,3%. La production manufacturière, qui reprend la production industrielle en excluant l'énergie et les industries agro-alimentaires, a enregistré pour sa part une croissance de 0,3% sur le mois et de 2,9% sur douze mois.L'industrie française, même si elle montre quelques signes d'essouflement d'un trimestre sur l'autre, résiste plutôt mieux que prévu à la dégradation de l'économie américaine. Plus généralement, que ce soit en Italie, en Allemagne et en France, les statistiques concernant le secteur manufacturier dans la zone euro en décembre ont surpris d'ailleurs les économistes par leur vigueur. Pour l'année 2001, le ministère français de l'Economie et des Finances estime que l'activité devrait rester soutenue grâce à la bonne tenue de la demande européenne. Dans le détail des chiffres de décembre, les experts de l'Insse indiquent que "les biens de consommation se replient de 0,3%". Avec une baisse qui affecte particulièrement "l'habillement, cuir" (-1,3%) et les "produits pharmaceutiques, de parfumerie et d'entretien" (-1,1%). En revanche, les "équipements du foyer" et les "produits de l'édition, imprimés ou reproduits" progressent respectivement de 0,2% et de 1,2%. L'industrie automobile baisse de 0,7% après +1,9% en novembre. Les biens d'équipement sont en hausse de 0,3%.Les biens intermédiaires progressent de 0,7%. Excepté les "produits minéraux" qui sont stables, la hausse concerne toutes les branches : +1,1% pour les "métaux et produits métalliques", +0,9% pour les "produits chimiques, en caoutchouc ou en plastique" et pour les "composants électriques et électroniques", +0,5% pour "l'industrie textile" et +0,1% pour les "produits en bois, papier ou carton". Les industries agricoles et alimentaires sont quasiment stables (+0,1%), l'énergie est en baisse de 1,3% et la construction augmente de 0,5%. L'industrie hors construction est en hausse de 0,1 %.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :