L'euro reste faible sous les 91 cents

 |  | 328 mots
Pas de surprise à Francfort au siège de la Banque centrale européenne. Comme prévu, la BCE a décidé de maintenir le statu quo sur les taux d'intérêt, une situation qui perdure depuis le mois d'octobre dernier. En conséquence, le principal taux directeur, le taux de refinancement reste à 4,75%. Le taux marginal et le taux des dépôts ne bougent pas non plus, et demeurent fixés respectivement à 5,75% et 3,75% Cette volonté de la BCE de camper sur ses positions était anticipée par les analystes. Deux élements sont généralement avancés par la Banque centrale européenne pour justifier ce statu quo: la persistance de risques inflationnistes dans la zone euro et la bonne tenue de l'économie américaine malgré le ralentissement américain. Cependant, à la suite du mouvement de baisse des taux engagé en janvier aux Etats-Unis, la Banque d'Angleterre a, la semaine dernière, à son tour desserré sa politique monétaire ramenant son taux de refinancement à 5,75%.L'euro, qui a chuté en fin de matinée sous la barre des 91 cents, a continué à montrer des signes de faiblesses après la publication de la décision de la BCE. En fin d'après-midi, il s'échangeait 0,9045 dollar. Cette baisse de la monnaie européenne ramène l'euro sur des plus bas qu'il n'avait plus connu depuis le 20 décembre. Ce mouvement baissier est en parti technique, d'après Sonja Hellemann, économiste chez Dresdner Kleinwort Benson, interrogée par l'AFP. "La devise a brisé le seuil psychologique des 0,9110 dollars autour duquel il y avait de nombreux ordres de ventes automatiques", a-t-elle expliqué. Par ailleurs, le discours rassurant mardi dernier du président de la Réserve fédérale américaine, Alan Greenspan, commence à porter ses fruits sur le marché des changes. Les opérateurs qui avaient vendu du billet vert au moment où les inquiétudes étaient fortes reviennent sur le dollar au détriment de l'euro. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :