Le projet de budget de l'Union européenne frôle les cent milliards d'euros

 |   |  359  mots
La commissaire européenne au Budget, Michaele Schreyer, a présenté cet après-midi son projet de budget pour l'année prochaine, en augmentation de 4,8% sur le budget 2001 pour les crédits de paiements à 97,7 milliards d'euros. Rapporté à la richesse de l'Union européenne, ce projet de budget s'élève à 1,06% du PIB communautaire, quasi-inchangé par rapport à 2001 (1,07% du PIB). Ce budget s'inscrit ainsi dans les perspectives financières fixées pour la période 2000-2006 lors du sommet de Berlin de mars 1999 au sommet de Berlin. Il dispose d'une marge de 2,5 milliartds d'euros.L'agriculture reste de loin le principal poste budgétaire de l'Union européenne (46% du total) avec 46,2 milliards d'euros, et affiche l'augmentation la plus élevée (+5,3%). S'agissant des conséquences des crises agricoles (ESB, fièvre aphteuse), un financement global de 2,4 milliards d'euros a été prévu, dont une réserve spéciale de 1 milliard d'euros pour des mesures nouvelles qui seraient éventuellement nécessaires en plus des programmes actuellement en cours.Le deuxième poste budgétaire concerne les politiques structurelles (aides aux régions défavorisées) avec 33,6 milliards d'euros, en augmentation de 2,8%. Les politiques internes de l'Union européenne sont en hausse de 4% à 6,5 milliards d'euros, dont plus de 4 milliards sont affectés à la recherche. Les dépenses de gestion administrative sont également en hausse, +5% à 5,1 milliards d'euros. La Commission a budgété 317 postes supplémentaires, après avoir déjà obtenu la création de 400 postes en 2001.A noter en revanche, que les politiques extérieures de l'Union européenne enregistrent une légère baisse (-2,4%) à 4,8 milliards d'euros même si la région méditerranéenne et les Balkans restent des priorités avec des crédits de paiements en hausse: 760 millions d'euros pour les Balkans (+55%) et 547 millions d'euros pour la Méditerranée (+19%).Michaele Schreyer a en outre confirmé avoir informé les ministres de l'Economie et des Finances d'un excédent budgétaire "élevé" pour l'année 2000, de 7,5 milliards d'euros qui sera redistribué aux Etats membres. Cet excédent s'explique notamment par des recettes de droits de douane dépassant les prévisions et des crédits non dépensés.avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :