Aggravation du déficit commercial américain

 |   |  322  mots
Le ralentissement économique ne fait rien à l'affaire. Le déficit du commerce extérieur américain a continué de s'aggraver en janvier, atteignant même un nouveau sommet depuis le record de septembre dernier (33,5 milliards de dollars). Selon les chiffres publiés cet après-midi par le département américain du Commerce, le déficit commercial s'est établi à 33,26 milliards de dollars en janvier, plus qu'en décembre (33,20 milliards de dollars) et plus également que ce qu'attendaient les économistes pour ce premier mois de l'année (33,19 milliards de dollars selon le consensus Reuters).Malgré une demande intérieure qui s'essouffle, les importations américaines ont grimpé de 0,5% en janvier, pour atteindre 122,9 milliards de dollars. Sur un an, elles affichent un taux de croissance préoccupant de 10,7%. La hausse des prix du pétrole est un facteur décisif de ce dérapage. En atteste le déficit commercial des Etats-Unis avec les pays de l'Opep, qui s'est envolé de 57,6% entre janvier 2000 et janvier 2001.Mêmes si elles continuent de progresser (+0,4% en janvier), les exportations restent beaucoup moins dynamiques que les importations. Sur un an, leur taux de croissance est inférieur de plus de trois points à celui des importations, à 7,1%. Et ce décalage ne peut plus aujourd'hui s'expliquer par le seul écart de croissance entre les Etats-Unis et ses principaux partenaires commerciaux. L'Oncle Sam est peut-être en train de subir le contrecoup de la politique du dollar fort menée par l'administration démocrate, et reprise à leur compte par les Républicains.Le déficit des Etats-Unis avec l'Europe de l'Ouest continue par exemple de se creuser à toute allure (+56,7% en un an), alors que dans le même temps les rythmes de croissance se sont rapprochés, voire inversés. Ne faut-il pas plutôt voir dans ce déficit le résultat de la hausse du billet vert qui, entre janvier 2000 et janvier 2001, a grimpé de 7% face à l'euro ?latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :