Chute brutale du moral des industriels japonais

 |   |  309  mots
Les mauvaises nouvelles s'étant accumulées ces dernières semaines au-dessus de l'économie japonaise, il n'est guère surprenant que la confiance des grandes entreprises industrielles nippones soit ébranlée. La secousse est cependant plus importante que prévu. En effet, selon l'enquête trimestrielle de la Banque du Japon, le tankan, l'indice d'évaluation de la conjoncture par les grandes entreprises japonaises, est tombé à -5 en mars, alors qu'il était à +10 en décembre. Et celà alors qu'une enquête menée la semaine dernière par Reuters auprès de 20 économistes le situait à zéro. En décembre dernier, l'indice de prévision des grandes entreprises industrielles pour les trois mois à venir était encore à +7.Les indices du tankan sont calculés en soustrayant le nombre des entreprises rendant compte d'une situation négative de celui des réponses positives. Quant un indice est négatif, cela signifie que le pessimisme domine parmi les professionnels interrogés.Ce retournement soudain à la baisse montre que la confiance des entreprises nippones a été fortement affectée par la chute de leurs ventes aux Etats-Unis et en Asie, les deux principaux marchés d'exportation de l'archipel. Malgré cet état d'esprit préoccupant des industriels japonais, le ministre des Finances Kiichi Miyazawa refuse de céder à la panique et écarte l'idée d'un plan d'urgence pour relancer l'économie. Ces dix dernières années, le gouvernement japonais a mis en place une série de plans de relance pour un montant total de 1.000 milliards de dollars, sans parvenir à hisser la croissance annuelle au-dessus de 1% en moyenne.La coalition gouvernementale doit néanmoins dévoiler un nouveau plan mercredi, donnant la priorité à des réductions d'impôt et à des mesures destinées à redonner confiance à la Bourse, qui est tombée le mois dernier à son plus bas niveau depuis 16 ans.avec Reute

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :