Repli de 4,9% du marché automobile européen au premier trimestre

 |  | 321 mots
Lecture 1 min.
La marché automobile européen résiste plutôt bien au ralentissement économique mondial. Au premier trimestre, selon les chiffres publiés ce matin par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), la baisse des immatriculations de voitures neuves a été de 4,9% à 4,03 millions de véhicules. Compte tenu du fait que le début de l'année 2000 avait été excellent, il convient de relativiser ce recul.Dans ce contexte, les performances de certains pays comme la Grande-Bretagne ou la France, qui enregistrent des hausses respectives de 2,2% et de 3% sur les trois premiers mois de l'année, sont particulièrement à souligner. Ces marchés semblent être moins affectés que d'autres en Europe par la détérioration du climat économique international. L'Allemagne accuse en revanche un peu plus le coup avec une baisse des immatriculations au premier trimestre de 7,3%. A l'exception du marché allemand, il apparait dans ces statistiques que ce sont les petits pays comme l'Islande (-39,7%), le Danemark (-28,3%), la Finlande (-25,7%), l'Irlande (-23,6%), la Norvège (-14,8%) et la Belgique (-13,9%) qui accusent les plus fortes baisses trimestrielles.Au niveau des constructeurs, PSA Peugeot Citroën affiche l'une des meilleures progressions du marché européen, avec un bond de 5,3% de ses ventes par rapport à mars 2000 et de 4,5% au 1er trimestre. Renault, en revanche, rencontre plus de difficultés en ce début d'année. Les ventes de la firme au losange ont plongé de 9,6% en mars et de 8,5% sur le trimestre.On peut également remarquer le très net recul de l'ensemble des marques japonaises, alors que les constructeurs américains se replient de façon plus modérée ou restent stables. Enfin, à l'exception du Groupe Volkswagen, les allemandes tirent bien leur épingle du jeu : DaimlerChrysler inscrit une progression de 0,6% sur le trimestre et BMW arrive en tête des marques avec un bond de 5,4% de ses ventes entre janvier et mars sur un an.latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :