Radiall au plus bas depuis février 2000

La publication d'excellents résultats 2000 ne parvient pas à enrayer la chute du cours de Radiall, spécialiste des connecteurs pour l'industrie des télécoms. Avec une chute de 5,88% lundi matin, le titre tombe à 102,5 euros, un plus bas jamais atteint depuis le 8 février 2000. C'est la sixième séance consécutive de baisse pour la valeur du Second Marché qui accuse un repli supérieur à 40% depuis le début de l'année.Le recul du titre doit, il est vrai, s'apprécier au regard de l'excellente performance boursière de l'année 2000. En un an, l'action Radiall s'est envolée de plus de 116%. Hormis des prises de bénéfices que justifie le prix élevé du titre, l'évolution récente du cours de Bourse de Radiall reflète les craintes relatives à l'impact de la contraction des investissements des opérateurs télécoms sur l'activité de la société en 2001. Radiall fabrique des composants électroniques, principalement des connecteurs, destinés aux applications de la communication sans fil, aux réseaux haut débit en fibre optique, ainsi qu'aux équipements électroniques aéronautiques. Son principal marché est l'industrie des télécommunications qui représente environ 65% du chiffre d'affaires du groupe. Radiall est donc particulièrement exposé à la contraction de la demande du secteur télécoms. Le groupe avoue d'ailleurs dans son communiqué présentant les résultats de l'exercice 2000, que le manque de visibilité du marché des télécommunications, notamment des télécommunications sans fil, ne lui permet pas d'afficher une tendance nette pour l'année en cours...Ainsi, 2001 risque fort de marquer une rupture par rapport à un excellent exercice 2000. Porté tout au long de l'année dernière par la très bonne conjoncture du marché des télécommunications et de l'accès à haut débit, Radiall a vu son résultat d'exploitation croître de 75% à 29,4 millions d'euros en 2000 contre 16,8 millions d'euros en 1999. "Le recours plus important à la fabrication dans les pays à coûts plus faibles ainsi que la bonne maîtrise des frais de fonctionnement ont contribué à l'amélioration de la marge opérationnelle", souligne Radiall dans un communiqué. La marge opérationnelle du groupe est ainsi passée de 9,3% en 1999 à 11,6% à fin décembre 2000.Sur la période, les revenus de Radiall ont progressé de 41% pour s'élever à 254,4 millions d'euros. Ce chiffre est supérieur aux attentes du groupe qui s'était fixé l'objectif d'un chiffre d'affaires de 244 millions d'euros. Sa progression s'explique pour près d'un-quart par un changement de périmètre, Radiall ayant acquis la société américaine Larsen en octobre 1999. Le groupe a également bénéficié d'un effet de change positif, notamment de la bonne tenue du dollar. Ainsi, la croissance interne du groupe reste solide et ressort à plus de 23%. Au cours de l'année 2000, Radiall a bénéficié des retombées des larges investissements des opérateurs Télécoms dans les infrastructures "wireless", commente le groupe.Hélène Mazie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.