Seat Pagine Gialle creuse ses pertes

 |  | 353 mots
Seat Pagine Gialle, la filiale de Telecom Italia, notamment présente dans l'édition d'annuaires et la fourniture d'accès Internet, publie aujourd'hui des résultats fortement dégradés pour le premier trimestre 2001 en raison des coûts liés aux récentes acquisitions. La perte nette imposable s'élève à 68,7 millions d'euros contre une perte de 11,8 millions d'euros au premier trimestre 2000, le groupe subissant des frais résultant des acquisitions et des amortissements pour survaleurs.Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 122% à 291,5 millions d'euros par rapport au premier trimestre 2000, le groupe comptant désormais dans son périmètre 14 nouvelles sociétés, comme le français Consodata pour les bases de données marketing, l'italien Tin.it pour l'accès Internet, TMC dans la télévision. A périmètre constant, le chiffre d'affaires n'a progressé que de 4,4%. Le groupe précise que les résultats sont en ligne avec les attentes et qu'ils reflètent également la forte saisonnalité de l'activité annuaires, normalement faible en cette période de l'année. Par ailleurs, Seat souligne la sensible amélioration du résultat d'exploitation de la branche Internet, dont la perte est passée de 30,4 millions d'euros en 2000 à 8,4 millions. Ce résultat est attribué au succès de Tin.it et de son portail généraliste Virgilio, le plus utilisé dans la péninsule, mais également à la restructuration de l'activité Internet dans son ensemble. Les recettes liées aux pages jaunes en ligne ont également fortement progressé. Dernièrement, le groupe a mis la main sur les pages jaunes suédoises Eniro, valorisées lors du rachat par échange d'actions à 2,7 milliards d'euros. La nouvelle filiale a généré en 2000 un chiffre d'affaires de 376 millions d'euros pour un excédent brut d'exploitation (EBITDA) de 103 millions d'euros. Seat compte sur les synergies générées par la réunion de ses propres activités d'annuaires et celles du suédois pour revenir dans le vert.A Milan, à la mi-journée, le titre perdait 2,35% à 1,25 euro. Depuis le début de l'année, l'action a perdu plus de 47%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :